+ de critères

 

Un immense espace sauvage d’altitude

La forêt domaniale du Vercors occupe une grande partie des hauts plateaux au sud-est du massif du Vercors. Elle s’étend sur les anciens domaines de l’évêque de Die et du seigneur de Sassenage, devenus propriété de l’Etat à la Révolution. Le site, renommé pour ses paysages et ses richesses naturelles, attire de nombreux randonneurs en quête de nature et de grands espaces. Elle est en grande partie concernée par la plus vaste réserve naturelle terrestre de France.

> La forêt dans son territoire

Illustration
© Anne-Marie Granet / ONF

La forêt domaniale du Vercors est située à une altitude moyenne de 1500 mètres. Elle occupe un vaste territoire allongé du nord au sud, avec un versant ouest qui plonge brutalement vers Saint-Agnan-en-Vercors et la vallée de la Vernaison. Les sols et le climat montagnard sont propices à la hêtraie sapinière.

L'aspect massif du plateau provient de l'épaisse couche calcaire (300 à 400 m) qui en forme le soubassement. Il ne doit cependant pas faire oublier les reliefs de quelques dizaines de mètres, issus de la fracturation de la dalle rocheuse, qui façonnent le terrain. Dans ce réseau karstique, l'eau s'infiltre rapidement en profondeur. Cette morphologie particulière est à l'origine d'une véritable mosaïque de milieux écologiques.

La forêt présente un patrimoine naturel exceptionnel et une grande partie de son territoire est intégrée à la Réserve naturelle nationale des Hauts Plateaux. Des espèces animales emblématiques comme le Tétras lyre, la Gélinotte, le Loup et le Vautour fauve côtoient des plantes remarquables telles que le Lys martagon, l'Aconit napel, la Tulipe sauvage et de nombreuses espèces d'orchidées.

Située dans le Parc naturel régional du Vercors, non loin de Lyon, Grenoble et Valence, la forêt est fréquentée par un public friand de nature et de grands espaces sauvages.

> Les forestiers en action

Deux tiers de la surface de la forêt domaniale du Vercors sont traités en futaie irrégulière avec le Sapin, l'Épicéa et le Hêtre comme essences objectif. Les forestiers s'attachent à régénérer les peuplements sans découvrir les sols, fragiles et peu épais. La gestion intègre aussi plusieurs mesures en faveur de la biodiversité : mélanges des essences, maintien d'arbres morts ou à cavités, développement d'un sous-étage arbustif favorable à la Gélinotte... Dans ces conditions de sol et de climat très rudes, les arbres ont une croissance extrêmement lente et produisent un bois de grande qualité recherché par les scieurs locaux.

Sur le reste de la forêt, une réserve biologique intégrale a été créée par l'ONF en 2009 pour permettre la libre expression des processus d'évolution naturelle des écosystèmes. Les objectifs sont prioritairement l'observation scientifique et la protection des paysages et des milieux.

Les actions en faveur de l'accueil du public (parking, signalétique et entretien des sentiers, cabanes...) sont réalisées en partenariat étroit avec le Parc naturel régional du Vercors, gestionnaire de la Réserve naturelle des Hauts Plateau.

> Les forestiers vous recommandent

Les paysages et l'isolement des hauts plateaux font le bonheur des amateurs de longues randonnées. Les routes forestières de la Coche et de Pré Rateau, que l'on emprunte à partir de la RD 518 dans la vallée de la Vernaison, facilitent l'accès au cœur de la forêt domaniale. Mais c'est par la marche, le VTT et, en hiver, le ski et les raquettes, que l'on prend la pleine mesure du caractère sauvage et de l'immensité des lieux.

Plusieurs itinéraires sillonnent le massif en suivant les pistes forestières ou les sentiers balisés de la GTV (Grande Traversée du Vercors). Certains donnent accès à des sites prestigieux comme la barrière est du massif du Vercors et son point culminant, le Grand Veymont (2341 m). Plusieurs abris peuvent héberger les randonneurs, comme les Bachassons ou la cabane de Pré Grandu accessible sur réservation (payant).

Dans ce relief accidenté, il n'est pas toujours facile de se repérer. L'eau étant rare, il est préférable d'en avoir une réserve suffisante avec soi.

La forêt domaniale du Vercors a été le siège d'événements tragiques au cours de la Seconde Guerre mondiale. La grotte de la Luire a servi d'hôpital de secours pour la Résistance. C'est aujourd'hui un site classé, facilement accessible à partir de la RD 518.

  • Situation : département de la Drôme, sur la commune de Saint-Agnan-en-Vercors
  • Altitude : entre 900 m et 2090 m
  • Surface : 5.060 ha
  • Principales essences : Epicéa (37%), Sapin (35%), Hêtre 10%), autres essences (4%), milieux non boisés (14%)
  • Aménagement forestier : durée de 20 ans, de 2007 à 2026.
reseaux sociaux https://fr-fr.facebook.com/OfficeNationalDesForets https://www.instagram.com/officenationaldesforets https://www.linkedin.com/company/office-national-des-forets https://twitter.com/ONF_Officiel https://www.youtube.com/channel/UCsOa1UNusr_ral-kjcuNEqw
Ressources