+ de critères

 

Les orientations de gestion

Grâce à la continuité de sa gestion en futaie depuis 1835, le massif de Tronçais possède de nombreux atouts et produit des chênes sessiles de grande qualité.
Elément incontournable du territoire, la forêt est au cœur des enjeux de développement du Pays de Tronçais. Elle doit être gérée en conséquence.

Illustration
© Philippe Lacroix / ONF

> Dans ce contexte, l'aménagement forestier privilégie les orientations suivantes :

Continuer à produire du chêne de qualité "Tronçais"

La présence de peuplements de toutes les classes d'âge sur le massif et la régénération naturelle facile des chênes permettent d'inscrire l'aménagement forestier actuel dans la continuité des précédents : la production soutenue et régulière de bois de grande qualité.

Pour autant, la sylviculture se doit d'évoluer face aux grands enjeux d'avenir, qu'il s'agisse des changements climatiques, d'une meilleure prise en compte des patrimoines naturels ou historiques de la forêt, ou de l'ancrage dans le territoire.

Le saviez-vous ?

Environ 45 emplois locaux sont directement liés à la gestion et l’exploitation forestières à Tronçais. C'est loin d'être négligeable sur une population d'environ 8.000 habitants dans le Pays de Tronçais.

Enrichir encore la biodiversité

Des suivis sont effectués régulièrement pour identifier les espèces présentes
Des suivis sont effectués régulièrement pour identifier les espèces présentes © Nathalie Petrel / ONF

Malgré son homogénéité apparente, la forêt de Tronçais présente des milieux diversifiés (étangs, ruisseaux...) et quelques très vieux peuplements à l'origine du développement d'une faune et d'une flore riches et variées.

Conserver et enrichir cette biodiversité est un enjeu important à l'origine de la création de deux réserves biologiques : la futaie Colbert dès 1975, et Nantigny (réserve biologique intégrale) en 2004.

Préserver le patrimoine historique

De même, la préservation des richesses archéologiques et la mise en valeur du petit patrimoine de la forêt font partie des orientations de gestion.

Une attention particulière est accordée aux traces de l'histoire de la sylviculture, notamment les arbres remarquables et les peuplements les plus anciens.

Ancrer la forêt dans son territoire

La forte présence du massif forestier et la notoriété de ses chênes contribuent à l'identité du Pays de Tronçais. La candidature au label Forêt d'Exception® atteste de la volonté de mettre en œuvre une démarche concertée avec les élus et les acteurs locaux pour mieux accueillir, guider et informer le public, participer au développement local et mieux préserver des espèces patrimoniales comme l’Aigle botté.

Forêt d'Exception®
Ressources