+ de critères

 

La biodiversité dans la gestion courante de la forêt

Les engagements environnementaux de l'ONF prévoient des actions à mettre en œuvre dans toutes les forêts.

Préserver la diversité des habitats

Les forestiers préservent les peuplements particuliers des bords de ruisseau, ici une aulnaie-frênaie
Les forestiers préservent les peuplements particuliers des bords de ruisseau, ici une aulnaie-frênaie © Laurent Lathuillière / ONF

Les milieux humides, les ruisseaux et les étangs de Tronçais présentent un intérêt patrimonial particulier.

Avec les milieux ouverts - landes et prairies, tourbières et marais... -, ils contribuent fortement à la diversité écologique globale du massif.

Ces milieux peu étendus sont depuis longtemps préservés par les forestiers de Tronçais.

Conserver des vieux arbres et du bois mort

Le maintien d’arbres morts, creux ou vieillissants favorables à la biodiversité figure parmi les objectifs de la politique environnementale de l’ONF. Des arbres morts sont donc conservés lors du renouvellement des peuplements forestiers car ils constituent des habitats propices à certains espèces (oiseaux, chauves-souris, insectes, champignons...).

Ces "arbres bio" (3 par ha en moyenne) sont marqués d'un triangle couleur chamois.

Les forestiers ont aussi prévu de mettre en place des îlots de vieillissement, de plus de 10 ha chacun, où les arbres seront conservés jusqu'à 300 ans.

Ressources