+ de critères

 

Un poumon vert au sud de Lille

La forêt domaniale de Phalempin est issue de la réunion, à la Révolution, d'un ancien domaine royal (le bois du château de Plouich) et de domaines ecclésiastiques (les bois de Saint-Eloi, des Nonnes, de Saint-Pierre, et des Chartreux). Totalement rasée lors de la Première Guerre mondiale, elle fut replantée à partir de 1920, en Chêne pédonculé essentiellement. C'est l'une des forêts les plus fréquentées de la région.

> La forêt dans son territoire

Illustration
© ONF

Située à 20 km au sud de Lille, 20 km à l’est de Lens et 30 km au nord de Douai, la forêt domaniale de Phalempin est un véritable poumon vert dans une zone très urbanisée et peu boisée.

Occupant une surface d'environ 675 ha, elle est constituée de deux "cantons" distincts. Surtout peuplée de chênes pédonculés, on y trouve aussi de nombreux autres feuillus (Charme, Bouleau, érables, Frêne, Hêtre...).

Riche en étangs, c'est une zone refuge importante pour la faune, qui abrite des espèces remarquables de milieux humides et ouverts (triton, grenouilles, flore aquatique).

> Les forestiers en action

Implantée sur des sols fertiles, la forêt de Phalempin fournit du bois d'œuvre feuillu de qualité, notamment à destination des entreprises locales, abrite une riche biodiversité et accueille un public nombreux. La gestion pratiquée doit concilier ces objectifs, un défi pour les forestiers en contexte urbain marqué.

Entièrement détruite puis reboisée il y a un siècle, Phalempin est majoritairement composée de peuplements du même âge. Afin de rétablir progressivement différentes classes d'âge, la sylviculture prévue par l’aménagement forestier organise le renouvellement des peuplements ayant atteint une maturité suffisante. Les forestiers favorisent le Chêne sessile, mieux adapté aux changements climatiques que le Chêne pédonculé (qui craint les sécheresses) très utilisé dans les plantations du début du XXe siècle.

Des actions en faveur de la conservation des paysages et de la biodiversité sont aussi menées : traitement différencié de la zone très fréquentée des étangs permettant le maintien en continu d'un couvert forestier, mélange des essences, conservation d'arbres morts ou à cavités, diversification des lisières, respect des zones humides, des mares et des fossés... 

> Les forestiers vous recommandent

Empruntez le réseau dense de sentiers pédestres et découvrez la forêt dans toute sa diversité : circuit de la forêt de Phalempin (7 km), circuit "A l'orée du bois" (3 km), GR 121... Sans oublier les circuits VTT (9 km) et les pistes cavalières (10 km).

Le long du chemin de l'Ermitage, profitez d'une halte pique-nique au bord d'un étang avant de rejoindre le château de l'Ermitage, ancienne demeure du régisseur des Eaux et Forêts bâtie au XVIIIe siècle.

Envie d'émotions et d'aventure ? Rendez-vous au parc accrobranche, situé au carrefour du Leu Pindu.

  • Situation : départements du Nord et du Pas-de-Calais, sur les communes de Phalempin, La Neuville, Attiches, Thumeries, Ostricourt, Le Forest
  • Altitude : de 34 à 66 m
  • Surface : 676 ha
  • Principales essences : Chêne pédonculé (41%), Charme (15%), Erable (12%), Chêne sessile (11%), Frêne (8%), Bouleau (7%), autres essences (6%)  
  • Aménagement forestier : de 2013 à 2032.
Ressources