+ de critères

 

Deux forêts vosgiennes riches en biodiversité

Issues des biens du comté de Lutzelstein, de l'abbaye de Neuwiller, de la maison de Hesse-Darmstadt et de l'abbaye de Graufthal, les forêts domaniales de La Petite-Pierre Sud et de Bouxwiller appartiennent à l'Etat depuis la Révolution. Elles abritent une faune et une flore très riches et bénéficient de plusieurs statuts de protection.

> La forêt dans son territoire

Illustration
© Frédéric Guérin / ONF

A moins d'une heure en voiture de Strasbourg, les forêts domaniales de La Petite-Pierre Sud et de Bouxwiller offrent aux promeneurs de superbes paysages et points de vue : succession de vallées encaissées, plateaux et éperons rocheux, étangs dans les fonds de vallée... Elles sont situées dans le Parc naturel régional des Vosges du Nord.

Dominées par les feuillus pour l'une (La Petite-Pierre Sud), les résineux pour l'autre (Bouxwiller), elles abritent des sites où s'épanouissent une faune et une flore de grande valeur patrimoniale. On y trouve plusieurs espèces protégées de fougères (Osmonde royale et Polystic à soie), d'oiseaux (Faucon pèlerin, Hibou grand-duc...), de chauves-souris, d'insectes (Lucane cerf-volant)... La Réserve nationale de chasse et de faune sauvage (RNCFS) de La Petite-Pierre, à l'est du massif, a comme principales vocations la recherche sur les populations de cerfs, chevreuils et sangliers, ainsi que la formation.

> Les forestiers en action

La production de bois, la protection des milieux et des paysages, le rétablissement de l'équilibre faune flore et la recherche scientifique, sont les principaux objectifs retenus pour ces forêts.

Elles ont été fortement marquées par la tempête de 1999, avec 20% de la surface concernée. La régénération naturelle a maintenant comblé les vides occasionnés par la tornade, avec un mélange d'essences, principalement le Bouleau, le Hêtre et le Pin sylvestre. Des chênes sessiles ont été plantés ponctuellement pour diversifier la richesse biologique des forêts.

Dans les sites d'intérêt écologique (aulnaies marécageuses et aulnaies-frênaies, dalles rocheuses, forêts de ravin, sites à Faucon pèlerin et Hibou grand-duc), la priorité est donnée à la protection des milieux ou des espèces remarquables. Deux sites (Nonnenthal et de Hunebourg) sont laissés en évolution libre pour observer la dynamique naturelle de la végétation.

Gestionnaires de la chasse, les forestiers veillent tout particulièrement au maintien d'un bon équilibre entre la faune et la flore.

Un même aménagement pour les deux forêts

Géographiquement voisines, les forêts domaniales de La Petite-Pierre Sud (4.607 ha) et de Bouxwiller (1.248 ha) ont plusieurs similitudes : toutes deux ont été fortement touchées par la tempête de 1999 et font partie du même site Natura 2000 "Vosges du Nord", et de la Réserve nationale de chasse et de faune sauvage de La Petite-Pierre. C'est pourquoi il a été décidé de les traiter dans un même aménagement forestier.

> Les forestiers vous recommandent

Suivez les sentiers pédestres balisés par le Club vosgien, ou les circuits VTT à partir de La Petite-Pierre, et profitez des points de vue. Deux aires de pique-nique vous attendent : l'une près du village d'Erckartswiller, l'autre en lisière de la clairière d'Eschbourg.

Pour en savoir plus sur la forêt, l'eau, la faune et la flore, rendez-vous à l'étang de Donnenbach. Plusieurs itinéraires de découverte sont proposés à partir de la Maison de l'eau et de la rivière.

Enfin, ne manquez pas d'admirer les maisons troglodytiques de Graufthal, à proximité de la forêt domaniale. Ces étonnantes habitations colorées nichées dans la falaise sont inscrites à l'inventaire des monuments historiques.

  • Situation : département du Bas-Rhin, sur les communes de Bust, Dossenheim-sur-Zinsel, Erckartswiller, Eschbourg, Lohr, Neuwiller-les-Saverne, Petersbach, La Petite-Pierre, Schoenbourg
  • Altitude : de 185 à 417 m (crête de Hunebourg)
  • Surface : 5.744 ha
  • Principales essences : hêtre (45%), chêne sessile (8%), autres feuillus (5%), pin sylvestre (12%), épicéa (7%), sapin pectiné (5%), autres résineux (7 %), zones non boisées (11%)
  • Aménagement forestier : durée de 20 ans, de 2005 à 2024.
Ressources