+ de critères

 

Ambiance pinède sur l’île d’Oléron

La forêt domaniale d’Oléron est née des travaux engagés par l’Etat dès le début du XIXe siècle pour stopper l’envahissement des terres par le sable sous l’effet du vent. Depuis, les boisements de pins maritimes ont prospéré. Ils forment avec le cordon de dunes littorales un ensemble écologique et paysager remarquable, très fréquenté par les touristes et les riverains. Tout en faisant face à ces nouveaux enjeux liés à la biodiversité et à l’accueil du public, les forestiers veillent à ce que la forêt assure toujours son rôle essentiel de protection contre l’érosion éolienne.

> La forêt dans son territoire

Illustration
© Anne-Marie Granet / ONF

La forêt domaniale d'Oléron regroupe outre les massifs de Saint-Trojan des Saumonards et de Domino, les dunes non boisées de Saint-Pierre, Saint-Denis et la Brée.

Ces espaces littoraux jouent un rôle important de protection contre les phénomènes d'érosion. Ils représentent aussi un patrimoine naturel remarquable et fragile, qui a justifié la création d'une réserve biologique intégrale de 158 ha dans la forêt de Saint-Trojan. La forêt est intégrée au réseau Natura 2000.

Elle abrite une faune diversifiée, dont plusieurs espèces protégées de chauves-souris, d'amphibiens et d'insectes. La flore bénéficie de conditions contrastées, avec des espaces soumis à la chaleur et la sécheresse qui côtoient des zones humides ou ombragées. On y trouve le Cynoglosse des dunes, le Liparis de Loesel, la Linaire des sables et plusieurs sortes d'orchidées.

Le Pin maritime est prédominant et les boisements sont visibles de nombreux points de l'île. Classée depuis 2011 au titre de la loi sur les paysages, la forêt domaniale contribue à l'ambiance des lieux appréciée des habitants et des visiteurs. La fréquentation de loisirs, notamment pour accéder à l'océan, exerce d'ailleurs une pression de plus en plus forte sur les milieux forestiers et dunaires.

> Les forestiers en action

La gestion forestière a pour principal objectif de préserver le rôle du couvert végétal dans la lutte contre l'érosion éolienne. Cette fonction initiale est complétée par la protection de la biodiversité de ces dunes littorales, remarquables mais fragilisées par une fréquentation en hausse.

La forêt est traitée en futaie irrégulière, avec le Pin maritime comme essence objectif. La régénération des peuplements arrivés à maturité se fait de manière naturelle, en veillant à limiter la taille et donner une forme irrégulière aux parcelles exploitées. Le maintien d'essences feuillues (Chêne vert, Aulne...) assure l'hétérogénéité des peuplements, gage de biodiversité et de qualité paysagère. La réserve biologique intégrale de la forêt de Saint-Trojan est laissée à son évolution naturelle.

L'activité touristique et la proximité de l'urbanisation conduisent les forestiers à être particulièrement vigilants sur les conditions d'accueil du public. Les aires de stationnement, les accès aux plages, les aires de pique-nique et les sentiers de randonnée, réalisés en partenariat avec les collectivités locales, permettent d'éviter une fréquentation anarchique des dunes, si fragiles.

Les forestiers informent aussi les touristes et riverains de l'intérêt écologique de ces milieux, et les sensibilisent à la nécessité de régénérer les peuplements pour qu'ils continuent à jouer leur rôle de protection.

> Les forestiers vous recommandent

La forêt domaniale d'Oléron offre, à proximité immédiate de l'océan, des espaces ombragés propices à la détente et la balade. De nombreuses aires de pique-nique sont aménagées le long des chemins d'accès aux plages et à proximité des parkings.

Plusieurs itinéraires ouverts aux cyclistes et aux cavaliers sillonnent l'île en restant le plus possible sous le couvert forestier. Ils permettent de découvrir le petit patrimoine des villages d'Oléron (Grand Village, Saint-Pierre...) mais également les marais salants et les vestiges du mur de l'Atlantique, réalisé par les Allemands lors de la Seconde Guerre mondiale.

La forêt des Saumonards abrite plusieurs fortins construits aux XVIIe et XIXe siècles pour défendre l'estuaire de la Charente. Elle réserve de beaux points de vue sur le désormais célèbre Fort Boyard qui s'élève au large entre l'île et le continent.

  • Situation : département de Charente-Maritime (17) sur les communes de Saint-Trojan-les-Bains, Grand-Village, Dolus-d'Oléron, Saint-Georges-d'Oléron, Saint-Denis-d'Oléron, Saint-Pierre-d'Oléron, La Brée
  • Altitude : entre 0 m et 34 m
  • Surface : 2.737 ha
  • Principales essences : Pin maritime (80%), Chêne vert (7%), Peuplier (6%), autres feuillus (5%), autres résineux (2%)
  • Aménagement forestier : durée de 15 ans, de 2004 à 2018.
Ressources