+ de critères

 

actu Le secret des marquages sur les arbres en forêt
09/12/16 Essonne, Seine-Saint-Denis, Seine-et-Marne et Val-de-Marne

Ils s’étendent sur le tronc des arbres, soigneusement identifiés dans les parcelles. Eux, ce sont les marquages que les promeneurs aperçoivent en forêt. Leurs couleurs variées aux formes géométriques mystérieuses paraissent confuses pour beaucoup d’entre nous. Rouge, bleu, vert, chamois… ne vous êtes-vous jamais posé la question de leur signification ? Passage en revue des différentes marques.

Illustration
© ONF
  • Deux types de signalisations sur les arbres existent en forêt. Celles destinées à baliser les sentiers servent à orienter les randonneurs, cavaliers et cyclistes sur les chemins. Les autres, liées à la gestion forestière, expriment des actes sylvicoles. Seules ces dernières sont traitées ici.
  • Lorsqu'une coupe est prévue en forêt, les forestiers désignent les arbres à couper ou, au contraire, ceux à conserver. Bien visibles à l'œil nu, les marques, faites le plus souvent à la peinture, se portent sur le tronc à hauteur d'homme. En les identifiant, les bucherons se repèrent facilement et suivent alors leurs recommandations colorimétriques ou typographiques.

  • Les couleurs chaudes (rouges, orange, jaune) indiquent les arbres à enlever tandis que les couleurs froides (blanc, vert, bleu), sont utilisées pour des marquages pérennes. Les forestiers veillent ensuite à ce que les consignes données soient respectées.
Ressources