+ de critères

 

Pins et feuillus alternent pour un paysage hors du commun en Normandie

Propriété successive des seigneurs de Montfort, de la couronne d'Angleterre au XIIe siècle, puis de la couronne de France après la reconquête de la Normandie, la forêt domaniale de Montfort passa ensuite entre les mains de différents propriétaires avant de redevenir royale en 1784. Elle appartient à l'Etat depuis la Révolution et est donc devenue domaniale.

> La forêt dans son territoire

Illustration
© Alain Le Belleguy / ONF

A 30 km au sud-ouest de Rouen, la forêt domaniale de Montfort occupe un plateau entaillé de vallées sèches, sur la rive droite de la Risle.

Son relief mouvementé et la variété de ses peuplements, notamment de pins, sont à l'origine de paysages pittoresques et peu communs en Normandie. Elle est intégrée pour deux tiers de sa surface dans le site classé de la vallée de la Risle.

Elle abrite une soixantaine d'espèces d'oiseaux dont l’Engoulevent d’Europe, le Milan noir, la Bondrée apivore, certains pics...

> Les forestiers en action

L'essentiel de la forêt est affecté à la production de bois d’œuvre de qualité et à la protection générale des milieux et des paysages.

Traitée principalement en futaie régulière, la forêt produit surtout du Pin sylvestre (70% des volumes prélevés depuis 1978) ainsi que du Chêne et du Hêtre. La reconstitution des parcelles dévastées par la tempête de 1999 est l'une des priorités de l'aménagement en cours, avec le retour du feuillu dans une forêt aujourd'hui dominée par les résineux.

Pour protéger les sols situés sur les fortes pentes et mettre en valeur les secteurs les plus sensibles au niveau paysager, écologique ou historique, 140 ha font l'objet d'un traitement en futaie irrégulière avec maintien d'un couvert permanent.

Gestionnaires de la chasse, les forestiers veillent au bon équilibre entre la faune et la forêt, en évitant une trop forte densité de chevreuils préjudiciable aux jeunes pousses d'arbres dont ils sont friands. 

> Les forestiers vous recommandent

A partir de l'aire des Cateliers, suivez le circuit de découverte (3 km) agrémenté de panneaux sur les essences forestières, ou rejoignez le chemin vallonné des Séquoias (8 km) ombragé par des essences forestières très diversifiées.

Si vous préférez les grandes randonnées, choisissez entre le chemin de Saint-Michel, qui relie Rouen au Mont-Saint-Michel ou le GR 224, qui remonte la vallée de la Risle.

Et pour vous détendre, des aires d'accueil et de pique-nique vous attendent aux ronds de Beuvron, des Cateliers et Fleury, situés au nord de la forêt. Au rond de Beuvron, ne manquez pas le Pin sylvestre remarquable qui fait partie des arbres labellisés "Peuplement arboré remarquable" en 2014.

  • Situation : département de l'Eure, sur les communes de Appeville, Brestot, Ecaquelon, Glos-sur-Risle, Illeville, Montfort-sur-Risle, Pont-Authou, Thierville, Flancourt-Catelon, Rougemontiers
  • Altitude : de 37 à 134 m
  • Surface : 2.077 ha
  • Principales essences : chênes sessile et pédonculé (26%), Hêtre (14%), autres feuillus (3%), Pin sylvestre (37%), Douglas (7%), Epicéa commun (6%), Pin laricio (4%), autres résineux (3%)
  • Aménagement forestier : durée de 23 ans, de 2001 à 2023.
reseaux sociaux https://fr-fr.facebook.com/OfficeNationalDesForets https://www.instagram.com/officenationaldesforets https://www.linkedin.com/company/office-national-des-forets https://twitter.com/ONF_Officiel https://www.youtube.com/channel/UCsOa1UNusr_ral-kjcuNEqw
Ressources