+ de critères

 

Une pinède littorale au patrimoine naturel et paysager remarquable

La forêt domaniale de Mimizan a été créée par ensemencement entre 1846 et 1880 afin de stabiliser les dunes et éviter l’ensablement des terres agricoles. C’est aujourd’hui une forêt de production qui abrite des richesses écologiques et un patrimoine paysager remarquables. Cette forêt littorale est très fréquentée et l’accueil du public est devenu un enjeu à part entière de la gestion forestière.

> La forêt dans son territoire

Illustration
© Loïc Gouguet / ONF

La forêt s'étend en bordure du littoral Atlantique au sud de Mimizan. La fertilité du sol et les conditions climatiques sont favorables au Pin maritime qui constitue l'essentiel des peuplements. Le massif fait l'objet d'une forte fréquentation du public, attiré par le tourisme balnéaire. Plusieurs sites sont particulièrement concernés, au nord en contact avec Mimizan-Plage, et au centre avec la plage de Lespécier accessible en voiture. Le reste de la forêt connaît une fréquentation beaucoup plus diffuse.

La forêt domaniale de Mimizan possède une grande richesse écologique. Elle abrite une zone Natura 2000 et la réserve biologique dirigée de la Mailloueyre, qui regroupe les deux étangs du même nom. On y trouve une faune protégée propre aux milieux humides, comme la Loutre, la Cistude d'Europe et le Héron pourpré. Plus généralement, toute la bande littorale qui sépare la forêt de l'Océan présente de forts enjeux écologiques.

> Les forestiers en action

L'essentiel de la forêt de Mimizan est géré en futaie régulière pour la production de Pin maritime. Les forestiers cherchent à limiter l'impact visuel de l'exploitation en étalant les coupes de régénération dans le temps, en créant des lisières irrégulières ou en alternant milieux ouverts et fermés.

Sur la frange ouest, la zone de contact entre la plage et les premières dunes boisées est la plus fréquentée et la plus fragile. Les forestiers s'attachent en priorité à la protection du milieu naturel et diversifient les peuplements en maintenant des feuillus (Chêne-liège). Des îlots de vieux arbres sont conservés dans les secteurs les plus sensibles du point de vue écologique et paysager, notamment au nord de la forêt.

La réserve biologique de la Mailloueyre fait l'objet d'une gestion spécifique qui associe conservation du milieu naturel, information du public et études scientifiques. Sans oublier l'arboretum des Malgaches, créé en 1953 pour tester la capacité de différentes essences à reboiser les dunes, et un "verger à graines" créé en 1987.

Les forestiers sont très vigilants sur la propagation de l'armillaire, un champignon qui occasionne des dégâts importants dans les peuplements, et des scolytes (insectes ravageurs) après la tempête Klaus de 2009. A ces deux menaces s'ajoute le risque d'incendie, notamment lors des fortes chaleurs estivales.

De nombreux équipements (aires de pique-nique, sentiers, panneaux d'information...) ont été créés pour améliorer l'accueil du public et limiter l'impact de la fréquentation sur le milieu naturel. Ils sont gérés et entretenus en partenariat avec les collectivités.

> Les forestiers vous recommandent

Hormis les plages (Mimizan, Lespécier...), le massif propose ses ambiances caractéristiques à découvrir en famille. La rencontre de l'océan et de la forêt landaise produit des paysages de dunes boisées d'une grande sérénité, où le parfum de la résine des pins se mélange à l'iode... Il est facile de se laisser guider par la piste cyclable qui traverse la forêt du nord au sud (un tronçon de la Vélodyssée) ou par les sentiers pédestres qui donnent accès au cordon dunaire.

Au nord, la réserve naturelle de la Mailloueyre a été créée autour de ce qu'il reste de l'ancien courant de Mimizan, qui se jetait auparavant plus au sud que l'embouchure actuelle. Un sentier pédagogique permet de mieux comprendre l'intérêt écologique de ce site. Des belvédères et des points de vue ont été aménagés sur les étangs et les dunes.

Un circuit équestre d'une vingtaine de kilomètres a été créé récemment. Empruntant des pistes pare-feu et des petits sentiers forestiers, il permet au cavalier d'accéder à l'océan au niveau de l'épave du Virgo.

L'office de tourisme de Mimizan organise des visites guidées sur le milieu naturel et la gestion de la forêt.

  • Situation : département des Landes (40) sur les communes de Mimizan et Bias
  • Altitude : de 0 à 79 m
  • Surface : 3.530 ha
  • Principales essences : Pin maritime (97%), divers feuillus et résineux (3%) 
  • Aménagement forestier : 20 ans, de 2013 à 2032.
reseaux sociaux https://fr-fr.facebook.com/OfficeNationalDesForets https://www.instagram.com/officenationaldesforets https://www.linkedin.com/company/office-national-des-forets https://twitter.com/ONF_Officiel https://www.youtube.com/channel/UCsOa1UNusr_ral-kjcuNEqw
Ressources