+ de critères

 

Les sites religieux

De nombreux sites vous permettront d'explorer les richesses de la forêt.

> La grotte de Marie-Madeleine

Illustration
© ONF

Pendant près de trente ans, elle aurait accueilli Marie-Madeleine se livrant à la pénitence et à la contemplation. Haut-lieu de la chrétienté, la grotte a reçu la visite de pèlerins illustres : Saint Louis, Louis XIV, plusieurs papes... Elle renferme un précieux reliquaire dans lequel sont déposés un fragment de tibia de la sainte, ainsi qu'une mèche de cheveux.

Une messe y est célébrée chaque matin. 

Le chemin du Canapé

Illustration
© ONF

On accède à la grotte de Marie-Madeleine par les 150 marches du chemin du Canapé.

Elles font partie du patrimoine de la forêt domaniale de la Sainte-Baume. Constituées de calades et d'emmarchements de pierres, elles viennent d'être restaurées.

> La chapelle du Saint-Pilon

Située 100 m au dessus de la grotte, sur le bord du GR de crête, cette chapelle fut construite en 1618. Elle est adossée au Saint-Pilon (colonne de pierre) qui marquait le lieu où selon la légende, les anges déposaient Sainte Marie-Madeleine sept fois par jour pour qu'elle prie. Profitez du magnifique point de vue (petite table d'orientation à proximité).

La chapelle du Saint-Pilon sur la crête
Perchée sur la crête, la chapelle du Saint-Pilon domine la forêt et la grotte © Angelina Blais / ONF

> L'Hôtellerie

Située à la lisière de la forêt, l'Hôtellerie est l'un des principaux sites d'accueil du public. Fondée par le père Lacordaire et inaugurée en 1862 pour recevoir les très nombreux pèlerins, elle est tenue depuis par les Dominicains. Ne manquez pas d'admirer la porte de la chapelle (classée Monument historique, elle fut réalisée en 1519 à la demande de François Ier) ainsi que les grandes toiles représentant les scènes de la vie de Marie-Madeleine.

Carte postale de l'Hôtellerie
L'Hôtellerie accueille les pélerins depuis 1862

La grotte et l'Hôtellerie, deux enclaves en forêt

La grotte de la Sainte-Baume est située sur une parcelle de terrain communal et l'Hôtellerie appartient aux Dominicains. Ce sont des "enclaves" en forêt, qui en conséquence ne sont pas gérées par l'ONF.

> Les oratoires du chemin des Rois

Jusqu’à la construction en 1897 de la RD 80, le chemin des Rois était le seul accès au plateau du Plan-d’Aups depuis Nans-les-Pins. Des 7 oratoires d’origine érigés en 1516 par l’archevêque d’Arles, il n’en reste que 4 :

  • Sainte Marie-Magdeleine à Béthanie, surnommé "l’oratoire de Miette" (situé avant l'entrée de la forêt domaniale)
  • Sainte Marie-Magdeleine au Calvaire, à proximité du carrefour des Trois Chênes
  • Sainte Marie-Magdeleine au Saint Sépulcre, au carrefour entre les chemins de la grotte et du Saint-Pilon
  • Sainte Marie-Magdeleine dans le jardin du Saint-Sépulcre, juste avant le col du Saint-Pilon.

Restaurés en 2009 par les Compagnons du devoir tailleurs de pierre, ils sont classés Monuments historiques.

Un oratoire au bord du chemin qui monte à la grotte
Cet oratoire se situe sur le chemin qui mène à la grotte © ONF

> La chapelle des Parisiens

Située entre les deux oratoires précédant le col du Saint-Pilon, la chapelle des Parisiens fut construite en 1636 par Esprit Blanc, contrôleur général des décimes en Provence, qui habitait à Aix-en-Provence une maison dite "des Parisiens". Ce nom fut donné par extension à la chapelle. Elle est fermée au public.

> Les points de vue

Nous vous recommandons les points de vue depuis la crête de la Sainte-Baume, accessibles notamment à partir de la chapelle du Saint-Pilon :

  • la chapelle du Saint-Pilon : vue plongeante sur la canopée de la forêt domaniale et le plateau du Plan d'Aups avec en arrière plan les Alpes du Sud.
Illustration
© Angelina Blais / ONF

Soyez prudent !

N'oubliez pas que vous êtes en montagne. La crête et la falaise sont souvent balayées par le mistral et les orages sont fréquents. Avant de partir en randonnée, consultez les prévisions météo. Prévoyez de bonnes chaussures, des vêtements chauds et étanches, et emportez de l'eau.

Pour en savoir plus

> Les sources

La forêt domaniale abrite les sources de l'Huveaune, dans le vallon de la Castelette.

Le Peyruis, un affluent de l'Huveaune, prend naissance au Pas-de-Peyruis.

Vous trouverez également, sur le chemin des Roys, la fontaine de Nans ; et sur le chemin du Canapé, la fontaine de Saint-Zacharie.

Le saviez-vous ?

Avec ses roches perméables arrosées chaque année par 800 à 1.100 mm d'eau, le massif de la Sainte-Baume est considéré comme l'un des châteaux d'eau de la région.

De nombreuses rivières y prennent leur source : l'Huveaune, la Vède, le Gaudin, le Caramy, l'Issole, le Gapeau, le Fauge.

Le massif est aussi parcouru par un important réseau de rivières souterraines. 

Ressources