+ de critères

 

actu Un piège à sable à Trousse-Chemise
15/02/16 Charente-Maritime (Ile de Ré)

Sur 15 ans, l’océan a grignoté environ 100 m du fameux bois de Trousse-Chemise de l’île de Ré. Le cordon dunaire a disparu, ouvrant ainsi des brèches par lesquelles s’engouffrent les vagues lors des fortes marées. Pour enrayer cette érosion l’ONF innove avec la pose en haut de plage d’un filet pour piéger le sable. Même si le filet a souffert avec la succession des tempêtes hivernales, les premiers résultats sont encourageants, il sera remis en place dès le mois d'avril.

A gauche, en septembre lors de la pose du filet. A droite, un mois plus tard, la plage a gagné 70 cm de hauteur de sable
A gauche, en septembre lors de la pose du filet. A droite, un mois plus tard, la plage a gagné 70 cm de hauteur de sable © Philippe Pouvesle / ONF

Un filet court tout le long du bois, il sert de bouclier face aux assauts de la houle. A son contact, la vague s'effondre et le sable transporté par la mer se dépose au pied du filet. Lors d'épisodes venteux, le filet stoppe également du sable éolien en grande quantité.

Juste derrière des branchages piègent le sable emporté par le vent permettant la création d'une dune primaire et empêchant l'envahissement du bois par l'océan.

« C'est la première année que l'ONF teste cette méthode. Les résultats sont très encourageants : posé en septembre, 70 cm de hauteur sable ont été gagnés en un mois. Il faudra attendre deux hivers pour faire un premier bilan. Mais grâce à cet ingénieux système, le bois de Trousse-Chemise pourra retrouver une stabilité de son trait de côte et ne plus subir les dégâts liés aux incursions de la mer. » explique Philippe Pouvesle, l'agent de l'ONF en charge de la gestion des forêts publiques de l'île.

Les travaux ont été financés par la Communauté des communes de l'Ile de Ré grâce à l'écotaxe perçue lors du passage du pont reliant l'Ile au continent.

Ressources