+ de critères

 

Prévention contre les risques naturels

Le suivi de l'évolution de la côte

Illustration
Les relevés tout au long de la côte nécessitent un véhicule tout terrain © ONF

L'ONF et le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) effectuent régulièrement des relevés pour anticiper les conséquences de l'érosion dunaire.

Les suivis annuels de l’évolution du trait de côte et de la morphologie des plages et des dunes ont permis de réaliser un atlas de l’Aléa Erosion et de définir des traits de côtes "potentiels" d'ici 2040.

L’érosion marine chronique du littoral dans le secteur d'Hourtin nécessite une surveillance attentive :

  • la grande majorité du linéaire côtier est "naturel". Dans ces secteurs, on suit l’évolution des falaises et on réalise les travaux dunaires nécessaires au maintien de la diversité de faciès et d’habitats naturels
  • dans les secteurs "urbanisés", comme Hourtin plage, le recul de la côte implique des réflexions sur le devenir à moyen terme des équipements (Poste des maîtres nageurs sauveteurs (MNS) et parkings).

 

Des travaux pour protéger les dunes et la végétation associée

Domestiquées par l'Homme au XIXe siècle, les dunes girondines sont à la merci de la mer et des vents.

Pour les conserver, les forestiers d'Hourtin mènent plusieurs actions :

  • travaux de piégeage du sable lorsque de fortes arrivées de sable présentent un danger pour les peuplements ou les infrastructures situées à proximité
  • protection de la végétation dunaire avec aménagement de passages, installation de clôtures de guidage, opérations de sensibilisation et de surveillance
  • actions en faveur de la diversité de faciès et expérimentations sur les modes de gestion douce voire de non intervention dans certains secteurs.

Entre le sud de la Bretagne et les Pyrénées, l’ONF gère 380 km de sites dunaires.

Le sable est couvert de genêts
Couvert de genêts, le sable est moins sujet au vent © David Robert / ONF
Ressources