+ de critères

 

Les orientations de gestion

Ce "massif jeune" est issu des travaux de fixation des dunes à base de Pin maritime au XIXe siècle. Sa gestion est complexe car elle s’applique à des milieux en évolution constante, et prend en compte de nombreux enjeux : protection physique, production de bois, préservation de la biodiversité et accueil du public.

Assurer une gestion souple du cordon dunaire

Illustration
© David Robert / ONF

Les principaux flux d'énergie et de matière (vent, sable, embruns) sont orientés de la côte vers les terres, d'où une succession de paysages organisés selon des bandes parallèles à la côte.

La gestion ne doit pas chercher à stopper les dynamiques naturelles à l'œuvre sur le cordon dunaire, mais à limiter les phénomènes d'érosion trop intenses. On accompagne l’évolution de la dune, c'est ce que l'on appelle le "contrôle souple du cordon dunaire".

Favoriser la diversité dans la sylviculture du Pin maritime

La sylviculture adoptée répond aux enjeux du territoire. Six principes la guident :

  • assurer la régénération de la forêt à l’aide de techniques douces, notamment la régénération naturelle par semis
  • préserver les feuillus lors des coupes d’exploitation du pin et des travaux sylvicoles
  • augmenter la surface en vieux arbres par la création de zones de réserve intégrale et d’îlots de sénescence
  • préserver les paysages
  • respecter les périodes de reproduction de la faune et de la flore
  • favoriser la diversité génétique, composante de la biodiversité souvent oubliée.

Préserver les zones humides et renforcer leur valeur écologique

Les milieux ouverts sont propices à l’accueil d’une faune et d’une flore riche et diversifiée.

Les forestiers ont entrepris la restauration des landes humides et la gestion des niveaux d’eau en lien avec le Schéma d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des lacs médocains.

La lagune de Contaut
© David Robert / ONF

Accueillir le public et le guider

Illustration
© Paul Tourneur / ONF

La dune littorale, le lac et les marais sont des lieux particulièrement fréquentés pendant la saison estivale. Cette fréquentation doit être organisée pour préserver des milieux dunaires fragiles.

C'est le rôle des plans plage qui guident les estivants vers les plages surveillées. L’ONF programme aussi des équipements touristiques et pédagogiques pour accueillir le public et l’aider à mieux comprendre et apprécier le milieu forestier : parkings, sentiers, signalétiques, bouées sur le lac, tables de lecture...

Ressources