+ de critères

 

La gestion et le nettoyage des plages

Contrairement aux déchets liés à l'activité humaine, les débris naturels sont à la base d'une importante chaîne alimentaire. Ils servent d'abri pour la faune et la flore, et contribuent aussi à limiter l'érosion dunaire.

Des inventaires d’espèces végétales et animales permettent de comparer l’état biologique des plages après nettoyage mécanique et après nettoyage manuel sélectif.

Les résultats montrent clairement une biodiversité supérieure sur les parties nettoyées manuellement. Ces sites de démonstration permettent aussi d’améliorer les modes de nettoyage, d’en connaître plus précisément les coûts… et de proposer diverses pistes pour améliorer leur efficacité.

Par ailleurs, ces opérations ont été perçues positivement par le public qui est prêt à évoluer quant à sa perception de la plage et des débris ou déchets qui s’y déposent.

Le ramassage manuel est privilégié pour favoriser la biodiversité
Le ramassage manuel est privilégié pour favoriser la biodiversité © David Robert / ONF
Ressources