+ de critères

 

Des études sur la faune

La forêt d'Hourtin renferme un échantillon relativement complet de reptiles, amphibiens et mammifères régionaux. Parmi les reptiles, deux espèces remarquables, la Cistude d'Europe (Emys orbicularis) et le Lézard ocellé (Lacerta lepida).

Opération Cistude

L'opération de suivi des tortues Cistude suppose de les capturer avant de les remettre à l'eau
L'opération de suivi des tortues Cistude suppose de les capturer avant de les remettre à l'eau © Fabrice Sin / ONF

L'Opération Cistude résulte du partenariat entre l'ONF et l'association Cistude nature.

La Cistude d'Europe (Emys orbicularis), petite tortue d'eau douce, est menacée de disparition à cause de l'introduction d'espèces exotiques (comme la tortue de Floride) ou encore de la destruction et de la fragmentation des zones humides.

A travers le recueil de données, le suivi des populations ou encore l'analyse des milieux de vie, l'opération vise à protéger cette espèce menacée tout en informant et sensibilisant le public.

En 2010, 20 journées de prospection ont été réalisées selon le protocole "capture-marquage-recapture". Selon les calculs statistiques, la population est estimée à 236 individus, chiffre qui sera réévalué au fur et à mesure des campagnes de prospection sur le site (2010-2014).

Les inventaires herpétologiques (reptiles et amphibiens)

Les populations de reptiles en forêt sont suivies à l'aide de gites artificiels
Les populations de reptiles en forêt sont suivies à l'aide de gites artificiels © François Bottin / ONF

Le suivi, en 2010, de 30 plaques de thermorégulation a permis à l'ONF de relever la présence des espèces suivantes :

  • Vipère aspic (Vipera aspis)
  • Couleuvre d’Esculape (Elaphe longissima)
  • Couleuvre verte et jaune (Coluber viridiflavus)
  • Coronelle girondine (Coronella girondica)
  • Coronelle lisse (Coronella austriaca).

La présence du Lézard ocellé est avérée sur la réserve.

Cette première année d’inventaires herpétologiques a permis de confirmer l’intérêt de la réserve pour ces groupes. La réserve abrite en effet la quasi totalité du cortège herpétologique régional, avec des abondances tout à fait remarquables.

Le programme aquitain de conservation du Lézard ocellé

Un Lézard ocelé
© Cistude Nature

Le Lézard ocellé, qui peut mesurer jusqu'à 75 cm, vit dans les milieux dunaires et les coteaux secs. En Aquitaine, les populations de Lézard ocellé sont menacées par la régression de leurs habitats et les pressions anthropiques.

Afin de protéger l'espèce, une étude de sa répartition géographique et de ses milieux de vie a été lancée par l'association par Cistude Nature en 2008. Cette étude, dont l’ONF est partenaire technique et financier, se poursuit  jusqu'en 2011.

Suivi des mares forestières

Le pré inventaire du protocole "amphibiens" ONF - Museum national d'histoire naturelle (MNHN) a pu être lancé début 2010 sur les mares forestières. Leur potentiel batrachologique semble prometteur grâce à des situations topographiques variées et des faciès d’éclairement relativement différents selon les secteurs de la forêt domaniale.

Les inventaires d’espèces dans ces mares ainsi que dans le Palus de Molua sont prévues.

Etat des lieux de la faune piscicole du site du Palus de Molua

L’objectif global de l’étude est de confirmer la présence de certaines espèces piscicoles, mises en évidence notamment par les pêcheurs locaux lors du diagnostic établi par l’ONF, et de rechercher les autres espèces présentes afin de mieux cerner les enjeux de conservations de l'ichtyofaune.

D’autre part, afin d’établir les enjeux de conservation de deux espèces patrimoniales (l’Anguille européenne et le Brochet), l’étude avait pour objectif complémentaire d’évaluer la fonctionnalité du Palus de Molua comme zone de frayère à brochets, et d’expertiser la continuité piscicole pour l’Anguille, notamment entre le Palus de Molua et le bassin versant du chenal du Guâ via le marais de Roussignan.

Pour en savoir plus

Données entomologiques sur la Réserve naturelle d'Hourtin

A la demande de l’ONF, une étude sur la biodiversité entomologique du Palu du Molua et de la forêt dunaire a été entreprise par des entomologistes de la Société linnéenne de Bordeaux.

Cette étude s’est principalement déroulée sur l’année 2011.

Pour en savoir plus

Ressources