+ de critères

 

Une forêt en voie de reconstitution au cœur du Boulonnais

La forêt domaniale d’Hardelot est une ancienne forêt royale devenue bien de l’Etat à la Révolution. La fertilité du sol et le climat océanique en font un important site de production de feuillus à l’échelle régionale. Elle abrite également une grande diversité écologique et complète l’offre touristique du littoral par ses possibilités de détente et de randonnée. Le massif a été touché par la Chalarose, une maladie du Frêne qui affaiblit les arbres et peut entraîner leur chute. Après une fermeture de plusieurs mois pour abattre les arbres malades, la forêt a été rouverte au public le 1er juillet 2017. Un programme de plantations a été lancé pour lui donner un nouveau souffle.

> La forêt dans son territoire

Illustration
© Frédéric Vincq / ONF

La forêt domaniale d'Hardelot s'étend au sud du ruisseau d'Ecames, à proximité immédiate du littoral de La Manche et de la station balnéaire d'Hardelot-Plage. C'est l'un des principaux sites boisés du Parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale. Située sur un plateau peu élevé et faiblement vallonné, à l'interface entre le bocage du Boulonnais et les dunes d'Ecault, elle joue un rôle important dans le paysage de la région.

Le climat océanique et les sols limoneux sont favorables aux feuillus. Les peuplements comptent de nombreuses essences, souvent mélangées, où dominent le Chêne et le Frêne.

L'humidité omniprésente est à l'origine d'une grande richesse écologique, valorisée par le classement de la partie ouest du massif en zone Natura 2000 et la création d'une réserve biologique. Parmi les plantes rares, on trouve l'Osmonde royale ou le Rosier pimprenelle. La faune remarquable est représentée par plusieurs espèces de chauves-souris (Murin à moustaches, Oreillard roux...), la Rainette arboricole et le Pic noir.

Facilement accessible par la RD 940 et l'A 16, la forêt d'Hardelot connaît une fréquentation régulière, renforcée en été par l'activité touristique de la région. Le château d'Hardelot, à proximité, lui a donné son nom.

> Les forestiers en action

Une partie de la forêt d'Hardelot (230 ha) est issue de plantations de frênes et de hêtres effectuées dans les années 1970-1980. Le reste est géré en futaie irrégulière, avec différentes essences objectifs (Chêne, Hêtre, Aulne) selon la dynamique naturelle de chaque secteur. Cette sylviculture permet de limiter l'impact paysager de l'exploitation dans ce massif très visible depuis les sites touristiques de (Condette, Nesles, et du château d'Hardelot.

La gestion forestière courante intègre de nombreuses actions pour favoriser la biodiversité : maintien d'arbres morts ou à cavités, mélange des essences, diversification des lisières, protection des mares et des zones humides. Une attention particulière est portée aux sols, souvent gorgés d'eau, et donc sensibles au passage des engins d'exploitation. Dans les secteurs les plus fragiles, le débardage s'effectue parfois au cheval de trait.

De nombreux équipements d'accueil sont mis en place et entretenus en partenariat avec les collectivités locales.

Depuis quelques années, les forestiers sont confrontés à la Chalarose, un champignon qui s'attaque au Frêne et entraîne le dépérissement de l'arbre. Devant les risques de chute, l'accès au massif a été fermé au public du 15 septembre 2016 au 1er juillet 2017, le temps pour l'ONF d'exploiter les arbres et de sécuriser les secteurs les plus fréquentés. Les frênes malades gardent cependant intactes leurs qualités de bois d'œuvre. Une vaste opération de reconstitution est désormais en cours. Elle est financée en partie par un appel au mécénat et au financement participatif.

> Les forestiers vous recommandent

Situé dans l'arrière-pays de la Côte d'Opale, le massif d'Hardelot permet d'associer loisirs balnéaires et activités en forêt. Outre le GR 121, plusieurs itinéraires balisés invitent à la découverte du site et de ses alentours. Au départ de Condette, le sentier du Château forme une boucle facile qui traverse plusieurs villages. Plus difficile et plus long, le sentier des Collines explore la partie sud de la forêt par le chemin de Marette, avant de faire un large détour par Nesles et Verlincthun.

Le massif est également ouvert aux VTT et aux cavaliers. Les centres équestres alentour permettent de belles randonnées en sous-bois et dans les dunes, sur plus de 15 km d'itinéraires répertoriés.

Des parkings et aires de pique-nique sont aménagés en périphérie du massif et le long des routes qui le traversent. Chacun peut ainsi profiter facilement d'un moment de détente à l'ombre des frondaisons.

  • Situation : département du Pas-de-Calais (62), sur les communes de Condette, Nesles et Verlicthun
  • Altitude : de 15 à 72 m
  • Surface : 621 ha
  • Principales essences : Frêne (32%), Chêne pédonculé (22%), Aulne glutineux (12%), Hêtre (11%), Bouleau (6%), Charme, (5%), autres feuillus (8%), autres résineux (4%)
  • Aménagement forestier : durée de 20 ans, de 2014 à 2033.
Ressources