+ de critères

 

actu En octobre, l’ONF ramasse les fruits des chênes qui servent à renouveler les forêts
08/10/18 Seine-et-Marne

A l’automne, les fruits des arbres arrivent à maturité. C’est la période durant laquelle l’ONF organise le ramassage des glands de chênes. Sur le massif forestier, 120 hectares sont classés pour la qualité génétique de leurs chênes.

Illustration
© ONF

La récolte des glands ne se déroule pas tous les ans en forêt mais uniquement lorsque la fructification est bonne. Seuls les massifs réputés pour la qualité de leurs chênes, dont l’héritage génétique se retrouve naturellement dans leurs fruits, sont concernés.

En Ile-de-France, Fontainebleau figure parmi les forêts concernées. Ses chênes y grandissent lentement dus à la fois à son sol sableux mais aussi son climat contrasté. Leurs accroissements particulièrement fins, que l’on appelle le « grain fin », confèrent aux arbres des qualités exceptionnelles. 120 ha de peuplements classés, sur les 22.000 ha du massif, sont parcourus par les ramasseurs. 

Au plus près du terrain, cette récolte mobilise 4 à 5 personnes durant 2 semaines. Equipés de seaux, les ramasseurs ratissent le sol des sous-bois à la recherche des fruits de chênes sessiles (plus adaptés au changement climatique) avant que la germination ne se développe et les rende impropres au semis. En moyenne, le volume total prélevé s’élève à environ 4 à 6.000 litres.

Une fois le ramassage terminé, la pose de scellés sur chaque sac assure une traçabilité des semences (lieu d’origine des graines, date de récolte, numéro de parcelle…) avant expédition à la sècherie de Joux dans le Jura, appartenant à l’ONF. Triées selon leurs provenances, elles feront ensuite l’objet d’un examen précis. Seules les meilleures qualités seront gardées avant d’être traitées. Un traitement particulier leur sera pratiqué. Afin qu’elles puissent germer sans être contaminées par les champignons, elles subiront des bains d’eau chaude puis seront ensuite conservées en chambre froide.

Dans deux ou trois ans, quand les jeunes semis de chêne atteindront une trentaine de centimètres, ils serviront en grande partie à l’ONF qui les replantera dans les forêts publiques comme Fontainebleau.

Cette récolte est scrupuleusement réglementée, seules les entreprises habilitées par l’ONF y sont autorisées.

 

Lire, voir, écouter aussi...

Ressources