+ de critères

 

L'une des plus grandes forêts de Seine-Maritime

La forêt d'Eu est l'une des rares forêts publiques françaises "indivises". Depuis 1914, elle appartient en effet à deux propriétaires : l'Etat pour 9/10e, le département de la Seine-Maritime pour 1/10e. Avec six massifs distincts et quelque 9.300 hectares, c'est l'une des plus grandes forêts de Seine-Maritime.

> La forêt dans son territoire

Illustration
© Claude Pichard / ONF

Située aux confins de la Normandie et de la Picardie, dans le Petit Caux, la forêt indivise d'Eu s'échelonne sur une trentaine de kilomètres, depuis la région d'Eu jusqu'à la région de Neufchâtel-en-Bray et Aumale.

Du haut des plateaux qui surplombent les vallées de l'Yères et de la Bresle, cette belle forêt composée surtout de hêtres constitue un élément incontournable du paysage et offre aux visiteurs de magnifiques panoramas.

Mares forestières, lisières, clairières, anciennes prairies humides reboisées... la présence d'habitats remarquables a favorisé le développement d'une faune et d'une flore variées, à l'image du Polystic des montagnes et du Polypode du chêne, deux fougères montagnardes particulièrement originales pour la Normandie.

> Les forestiers en action

Gérée par l'ONF en collaboration avec le département de la Seine-Maritime, la forêt est affectée principalement à la production de bois d'œuvre de qualité, tout en assurant la protection générale des milieux et des paysages.

Le Hêtre est l'essence principale du massif (70% de la surface). Traité en futaie régulière, son renouvellement est assuré à partir des graines des arbres en place : c'est la "régénération naturelle".

Les forestiers ont aussi choisi de diversifier les essences en favorisant le Chêne sessile accompagné de feuillus variés (Charme, Erable, Merisier, Châtaignier, Alisier) tout en conservant une part de résineux (Douglas surtout).

Parmi les actions menées en faveur de la biodiversité figurent le maintien d'îlots de vieux arbres, la conservation d'arbres secs et creux, la protection des mares et la réouverture d'anciennes prairies humides reboisées au fil du XXe siècle.

> Les forestiers vous recommandent

Les promeneurs apprécient particulièrement les sentiers vallonnés de la forêt, les points de vue, les arbres remarquables...

A partir du site de la Bonne Entente, dédié à la reine mère d'Angleterre, empruntez le sentier qui conduit à Sainte-Catherine et profitez, depuis la table d'orientation, du paysage sur la vallée.

Amusez-vous à retrouver l'un des 28 poteaux en fonte, à l’allure anglaise, disséminés en forêt. Ils ont été installés de 1876 à 1902 à l'initiative du duc d’Aumale, du comte de Paris et du comte Gaston d’Orléans, propriétaires successifs de la forêt d'Eu.

> Pour en savoir plus

  • Situation : département de Seine-Maritime, sur les communes de Aubeguimont, Le Caule-Sainte-Beuve, Landes-Vieilles-et-Neuves, Richemont, Vieux-Rouen-sur-Bresle, Aubermesnil, Bazinval, Blangy-sur-Bresle, Callengeville, Campneuseville, Dancourt, Fallencourt, Guerville, Hodeng-au-Bosc, Monchaux-Soreng, Nesle-Normandeuse, Pierrecourt, Réalcamp, Retonval, Rieux, Saint-Léger-aux-Bois, Saint-Martin-au-Bosc, Saint-Riquier-en-Rivière, Villers-sous-Foucarmont, Baromesnil, Cuverville-sur-Yères, Eu, Incheville, Longroy, Melleville, Le Mesnil-Réaume, Millebosc, Monchy-sur-Eu, Ponts-et-Marais, Saint-Martin-le-Gaillard, Saint-Pierre-en-Val, Sept-Meules, Grandcourt, Sainte-Beuve-en-Rivière, Saint-Germain-sur-Eaulne, Vatierville
  • Altitude : de 14 à 236 m
  • Surface : 9.300 ha
  • Principales essences : Hêtre (65%), chênes (16%), autres feuillus (8%) ; épicéas (5%) ; autres résineux (5%) ; zones non boisées (1%) 
  • Aménagement forestier : durée de 20 ans, de 2004 à 2024.
Ressources