+ de critères

 

La mémoire de la Grande Guerre

La forêt domaniale des Éparges a été créée par une loi de 1923 qui confiait à l’administration des Eaux et Forêts la gestion des « zones rouges » dévastées par la Première Guerre mondiale. Replanté, puis géré dans une optique de production de bois et de préservation des vestiges des combats, ce site historique attire de nombreux visiteurs. La nature ayant progressivement repris ses droits, la forêt abrite également une flore et une faune rares et protégées.

> La forêt dans son territoire

La forêt domaniale des Éparges se situe à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Verdun. Elle s'étend en bordure du plateau des Côtes de Meuse, et domine la plaine de la Woëvre d'une centaine de mètres. Cette situation stratégique lui a valu d'être le siège de combats violents lors de la Première Guerre mondiale, et la ligne de front passait à travers le massif des Crêtes.

Le sol a été profondément bouleversé par les combats et de nombreux trous d'obus, tranchées et anciens abris sont toujours visibles. La forêt, presque entièrement détruite, a été reconstituée dans les années 1920, soit par régénération naturelle, soit par des plantations de résineux.

Aujourd'hui, le site est un lieu de mémoire classé au titre de la loi de 1930. Il est fréquenté par de nombreux visiteurs, dont des scolaires, qui se rendent surtout sur le massif des Crêtes où plusieurs monuments ont été érigés sur l'ancien champ de bataille. Les habitants des villages voisins viennent aussi en forêt pour la promenade, les sports de plein air et le ramassage des champignons.

Dans cet environnement forestier entièrement modifié par l'Homme, la nature a peu à peu repris ses droits. Une flore et une faune remarquables ont investi les entonnoirs creusés par les mines et les fonds humides des anciens trous d'obus : orchidées, Sonneur à ventre jaune, Salamandre... Et les anciens abris et tunnels offrent un refuge à plusieurs espèces de chauves-souris (Grand et Petit Rhinolophe, Grand et Petit Murin).

La forêt domaniale des Éparges est situé dans le Parc naturel régional de Lorraine.

> Les forestiers en action

La gestion forestière associe la production de bois à des enjeux de préservation de la mémoire des combats et d'accueil du public. Les forestiers veillent à respecter les vestiges historiques (tranchées, blockhaus, tombes...) et la morphologie du sol bouleversé par les bombardements. Cet aspect patrimonial est prédominant dans le massif des Crêtes dont les coteaux sont travaillés pour préserver les paysages et les points de vue sur la plaine (Point X).

L'essence objectif principale est le Hêtre, destiné à remplacer progressivement les résineux issus des plantations réalisées après la Grande Guerre. Les épicéas introduits à l'époque s'avèrent peu adaptés aux conditions locales (sol et climat) et subissent des attaques de scolytes (insectes ravageurs) dans des proportions importantes.
Les peuplements d'épicéas et de pins noirs, une fois éclaircis, permettent le développement des semis de feuillus sous leur couvert. Ils participent ainsi à l'effort de transformation de la forêt, traitée pour l'essentiel en futaie régulière. Les forestiers cherchent cependant à maintenir un minimum de résineux pour préserver l'identité du site.

Le maintien de la biodiversité fait l'objet d'une attention particulière : préservation des trous d'eau et des zones humides, mélange d'essences (Chêne, Frêne, Érable, Merisier...), maintien d'arbres morts, mise en place d'îlots de vieillissement.

> Les forestiers vous recommandent

Le caractère mémoriel et la sérénité des lieux, propices au recueillement, saisissent le visiteur de cet ancien champ de bataille. Au départ du village des Éparges, un sentier balisé parcourt le massif des Crêtes et relie les différents lieux qui portent la mémoire des combats : cimetière militaire du Trottoir en lisière de forêt, monument aux soldats du Génie, entonnoirs créés par les explosions, Point X dominant la plaine de la Woëvre... Des panneaux d'information et aires de pique-nique jalonnent le parcours.

Des visites accompagnées permettent de découvrir ces vestiges de la Grande Guerre. C'est aussi l'occasion de mieux comprendre en quoi consiste le travail des forestiers dans une forêt entièrement reconstituée sur un terrain dévasté par le conflit.

Le GR de Pays des Hauts de Meuse, ouvert aux VTT et aux cavaliers, traverse aussi le massif des Crêtes. D'autres sentiers balisés sillonnent celui des Bois Hauts.

  • Situation : département de la Meuse (55), sur les communes de Combres-sous-les-Côtes, Les Éparges, Mouilly, Saint-Rémy-la-Calonne
  • Altitude : entre 280 m et 350 m
  • Surface : 663 ha
  • Principales essences : Hêtre (49%), Épicéa (18%), Pin noir (17%), feuillus précieux (6%), autres feuillus (9%), autres résineux (1%)
  • Aménagement forestier : durée de 15 ans, de 2009 à 2023.

reseaux sociaux https://fr-fr.facebook.com/OfficeNationalDesForets https://www.instagram.com/officenationaldesforets https://www.linkedin.com/company/office-national-des-forets https://twitter.com/ONF_Officiel https://www.youtube.com/channel/UCsOa1UNusr_ral-kjcuNEqw
Ressources