+ de critères

 

Une sapinière réputée pour son patrimoine et ses richesses naturelles

La forêt domaniale du Donon est riche d’une histoire qui remonte au Moyen Age. Au cours du XXe siècle, elle a été fusionnée avec les forêts de Saâles puis Rothau. Elle abrite des milieux naturels d’une grande richesse, comme les tourbières et les zones à Grand Tétras, sans oublier sa fonction de production de bois. Ses nombreux points de vue et ses vestiges archéologiques, ou encore sa proximité avec Strasbourg et Nancy, attirent de nombreux visiteurs en toutes saisons.

> La forêt dans son territoire

En forêt du Donon
© Frédéric Gurérin / ONF

La forêt domaniale du Donon s'étend sur une quinzaine de kilomètres de long sur les deux versants des Vosges. Son point culminant, le Donon, atteint 1008 m d'altitude et offre un magnifique belvédère sur le massif Vosgien, la plaine d'Alsace et le plateau lorrain. Des vestiges archéologiques, découverts sur le dôme sommital, témoignent d'une occupation très ancienne, romaine et celtique. Avec les ruines du château de Salm, ce site emblématique concentre l'essentiel de la fréquentation touristique.

Le couvert forestier est dominé par la hêtraie sapinière qui prospère grâce aux conditions climatiques et géologiques. Le relief est marqué par les nombreux vallons creusés dans les roches cristallines ou gréseuses. Plusieurs rivières prennent leur source dans le massif : la Sarre blanche, la Plaine, le Framont...

La forêt du Donon abrite de nombreuses espèces végétales remarquables, comme l'Osmonde royale et les divers lycopodes. Des tourbières présentes dans les fonds de vallons (Blanches-Roches, Maxe, Rond-Pertuis...) accueillent la Linaigrette, la Drosera, la Laîche étoilée ou les rares Andromède et Listère cordée. Ces milieux d'une exceptionnelle biodiversité sont classés dans le réseau européen Natura 2000.

De vastes étendues peu fréquentées offrent la tranquillité nécessaire à certains grands mammifères carnivores, mais aussi au Grand Tétras. Cette espèce difficile à observer côtoie d'autres oiseaux rares ou remarquables comme les Chouette de Tengmalm ey chevêchette, la Gélinotte et plusieurs espèces de pics. Les anciennes mines de Grandfontaine abritent des chauves-souris, dont le Petit Rhinolophe et le Grand Murin.

> Les forestiers en action

La forêt domaniale du Donon a été fortement touchée par la tempête du 26 décembre 1999. Le volume de bois renversés (chablis) ou attaqués ensuite par les scolytes (insectes ravageurs) a atteint près de 6 années de récolte. L'importance de ces dégâts a conduit les forestiers à revoir leur plan de gestion pour reconstituer les parcelles détruites.

L'essentiel de la forêt est traité en futaie régulière par régénération naturelle, avec un objectif de production de bois. Selon les conditions rencontrées, le Sapin, le Hêtre, le Pin sylvestre et l'Épicéa peuvent être privilégiés. Le Douglas et le Mélèze y sont aussi introduits.

Les forestiers s'engagent également en faveur de la biodiversité, à travers la mise en place d'îlots de vieillissement ou de sénescence, et une réserve biologique intégrale. Le mélange des essences et le maintien d'un sous-étage sont aussi favorisés. Les peuplements les plus exposés au vent ou ayant un intérêt paysager sont traités en futaie irrégulière (maintien d'un couvert permanent).

Les secteurs à haute valeur environnementale sont gérés de manière spécifique, notamment les zones à Grand Tétras, traitées en futaie irrégulière pour maintenir ou créer des conditions propices à l'espèce. Certaines sont classées en réserve biologique, comme la RBI de la Chatte pendue qui abrite le plus fort taux de bois mort en France. Les tourbières, réparties sur plusieurs sites, constituent une réserve biologique dirigée. L'action des forestiers y est orientée vers la conservation de ces écosystèmes et la protection de la flore et la faune associées.

Les secteurs en régénération sont soumis à des dégâts importants de la part des cerfs et des chevreuils, friands des jeunes pousses. Leur trop forte densité nécessite la mise en œuvre de plans de chasse ambitieux et la protection des jeunes plants.

> Les forestiers vous recommandent

La forêt domaniale du Donon est un haut lieu de la randonnée vosgienne. Vastes étendues de sapins et d'épicéas, richesses écologiques des tourbières et belvédères d'altitude (Chatte-Pendue, Blanche-Roche...) offrent aux amateurs de nature et de silence un inépuisable réservoir de découvertes.

Les itinéraires entretenus et balisés par le Club Vosgien permettent d'en explorer les nombreuses facettes. Le GR 53 traverse le massif du nord au sud, en passant par le sommet du Donon.

Des sentiers thématiques (passeurs, poètes, land art), des promenades accompagnées ou des commentaires sur l'histoire du petit train forestier sont aussi proposés.

Le sommet du Donon a été aménagé pour expliquer l'origine des vestiges qui jalonnent les lieux. Si les plus anciens remontent au néolithique et à l'époque gallo-romaine, des signes rappellent les combats et les événements qui se sont déroulés ici lors des deux guerres mondiales (rochers gravés, bunkers, trous d'hommes, cimetières...). Le temple d'inspiration antique que l'on peut admirer a été élevé sous Napoléon II ; les bas-reliefs sont des copies.

D'autres sites patrimoniaux sont également visibles : voie pavée de lourdes dalles de grès à proximité du col de Roulé-Bacon, peut-être d'origine romaine ; ruines du château médiéval de Salm ; anciennes mines de Grandfontaine et de Framont, ponton d'observation de la tourbière de La MAxe, étang du Coucou...

  • Situation : département du Bas-Rhin, des Vosges et de la Meurthe-et-Moselle, sur les communes de Grandfontaine, La Broque, Plaine, Schirmeck, Saulxures, Raon-sur-Plaine et Raon-lès-Leau
  • Altitude : entre 370 m et 1008 m
  • Surface : 5.636 ha
  • Principales essences :  Sapin pectiné (49%), Épicéa (22%), Hêtre (18%), autres résineux (6%), autres feuillus (1%), espaces non boisés (4%)
  • Aménagement forestier : durée de 15 ans, de 2004 à 2018.
reseaux sociaux https://fr-fr.facebook.com/OfficeNationalDesForets https://www.instagram.com/officenationaldesforets https://www.linkedin.com/company/office-national-des-forets https://twitter.com/ONF_Officiel https://www.youtube.com/channel/UCsOa1UNusr_ral-kjcuNEqw
Ressources