+ de critères

 

Un massif forestier au cœur du Boulonnais agricole

Ancienne forêt royale devenue domaniale en 1789, la forêt de Desvres est réputée pour la richesse de ses habitats naturels. La gestion forestière a pour objectifs la production de bois, surtout du bois d’œuvre, et la protection de la biodiversité. Ce massif bien visible dans le paysage est apprécié des populations riveraines et régulièrement fréquenté comme espace de détente.

La forêt est fermée au public depuis le 15 septembre 2016

Le frêne est actuellement victime d'une maladie provoquée par un champignon parasitaire dénommé "chalarose". Arrivée il y a moins de 10 ans en provenance d'Europe orientale, cette maladie entraîne un dépérissement rapide des arbres avec des risques de chute de branches et de rupture.

Le dépérissement avancé constaté dans certains massifs forestiers à forte densité de frênes a conduit l'ONF à fermer au public depuis le 15 septembre 2016 quatre forêts domaniales du Pas-de-Calais (Boulogne, Desvres, Hardelot et Vimy) et une forêt domaniale du Nord (Nieppe).

> La forêt dans son territoire

Illustration
© Frédéric Vincq / ONF

La forêt domaniale de Desvres est l'un des plus grands massifs boisés du département du Pas-de-Calais. Elle forme, au nord de la ville de Desvres, un paysage vallonné facilement identifiable au cœur des terres agricoles du Boulonnais. Le substrat géologique, constitué de sable et d'argile, est à l'origine des nombreuses zones humides et ruisseaux qui s'écoulent vers l'extérieur du massif.

Les hivers doux et les étés tempérés sont propices aux peuplements de feuillus principalement composés de hêtres, de frênes et de chênes. Les différences d'exposition, de sol et d'humidité génèrent une mosaïque de milieux naturels qui ont valu à la forêt d'être classée au réseau européen Natura 2000. Deux réserves biologiques domaniales ont été créées dans une zone humide à haute valeur écologique (Osmonde royale, sphaignes...) à l'extrémité sud du massif.

Plusieurs espèces de chauve-souris (Vespertilion à moustaches, Oreillard roux, Noctule...), d'amphibiens (Triton alpestre, Grenouille rousse...) et d'oiseaux (Bondrée apivore, Busard Saint-Martin...) sont présentes. Petits et gros mammifères fréquentent aussi les lieux : Belette, Hermine, Putois, Sanglier, Chevreuil...

Située à quinze kilomètres de Boulogne-sur-Mer, la forêt de Desvres est un espace de détente et de promenade important pour les populations locales. Elle est située dans le Parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale.

> Les forestiers en action

La richesse de la biodiversité de la forêt de Desvres, au cœur d'un département peu boisé, a conduit les forestiers à adopter une gestion sylvicole associant la production de bois à la protection des milieux et des paysages. Ces objectifs reposent pour l'essentiel sur un traitement en futaie irrégulière et une régénération naturelle des peuplements, afin de respecter la fragilité des sols et la structure paysagère.

Si une large part du marché local est tournée vers le bois de chauffage, la forêt offre un potentiel intéressant pour la production de bois d'œuvre et de bois précieux (Merisier, Erable, Aulne).

La prise en compte de la biodiversité est intégrée à l'exploitation forestière : débardages réalisés par temps sec ou de gel, protection des berges des ruisseaux, prise en compte des périodes de nidification pour l'organisation des coupes. Le maintien d'arbres mort et d'îlots de vieux bois favorise les oiseaux cavernicoles, dont le Pic noir.

Etant donné la forte sensibilité paysagère du massif, notamment depuis Desvres, Bournonville et les routes longeant ou traversant la forêt (RD 341, 127 et 253), l'impact visuel d'une exploitation peut être important. Les forestiers sont donc attentifs à l'orientation des coupes et à leur étalement dans le temps, ainsi qu'à la gestion des lisières.

> Les forestiers vous recommandent

La forêt de Desvres offre à ses visiteurs plusieurs itinéraires de randonnée pédestre. Outre le tour du Boulonnais (GR 120) qui la traverse du nord au sud, d'autres circuits sont aménagés tels que le sentier des Haillures, au départ de Desvres, et celui du Chêne à huit bras, dans la Basse Forêt. Cet arbre majestueux âgé de plus de quatre siècles et chargé de légendes, tient son nom de sa circonférence : quatre personnes se donnant la main en font à peine le tour ! Sans oublier la cépée de hêtres du Rossignol, qui a été labellisée "Arbre remarquable de France" par l'association ARBRES.

Au-delà de ces itinéraires balisés, les pistes forestières qui sillonnent la forêt sont autant de possibilités de promenades familiales ou d'observations naturalistes. L'ambiance apaisante des frondaisons, comme la richesse de la flore et de la faune, reste sans doute le principal attrait de ce massif. La politique d'accueil du public, partagée avec les collectivités locales, cherche d'ailleurs à limiter la circulation motorisée sur les routes forestières afin de préserver la tranquillité de la faune... et des promeneurs.

  • Situation : département du Pas-de-Calais (62) sur les communes de Bournonville, Cremarest et Desvres
  • Altitude : de 41 à 125 m
  • Surface : 1.138 ha
  • Principales essences : Frêne (36%), Chêne (26%), Hêtre (9%), Charme (6%), autres feuillus (13%) résineux (8%)
  • Aménagement forestier : durée de 15 ans, de 2007 à 2021.
Ressources