+ de critères

 

Un ancien domaine cistercien réputé pour la qualité de ses chênes

La forêt domaniale de Cherlieu est issue des biens de l’abbaye cistercienne du même nom, confisqués par l’État lors de la Révolution. Elle offre un cadre paysager aux vestiges de cette abbaye, classés Monument historique. Géré depuis 1890 en futaie régulière, ce petit massif fournit aujourd’hui un bois de chêne d’une grande qualité, recherché pour le merrain et l’ébénisterie. Plusieurs zones humides et petits ruisseaux présentent un grand intérêt écologique.

> La forêt dans son territoire

La forêt domaniale de Cherlieu se situe entre Langres et Vesoul, dans une région agricole vallonnée et parsemée de petits massifs forestiers. Séparée en deux parties par le ruisseau de Cherlieu, au bord duquel était implantée l'abbaye du même nom, elle est longée ou traversée par plusieurs routes qui relient les villages de Montigny-lès-Cherlieu, Bougey, Preigney.

La fertilité du sol et le climat humide sont favorables au Hêtre et au Chêne sessile, qui fournissent des bois d'excellente qualité. Le Chêne, en particulier, est recherché pour le merrain (construction de tonneaux pour le vin) et en ébénisterie.

La forêt forme le cadre paysager de l'ancienne abbaye de Cherlieu, dont les vestiges sont classés Monument historique. Elle abrite également des zones humides à forte valeur environnementale, comme les berges du ruisseau de Cherlieu et de l'étang de Melin qui abritent l'Écrevisse à pieds blancs, une espèce rare et protégée. La forêt héberge aussi cerfs, chevreuils et sangliers.

> Les forestiers en action

La forêt de Cherlieu est traitée en futaie régulière. Le Chêne sessile, qui est l'essence objectif, est apprécié comme bois d'œuvre de haute qualité. Le Hêtre et le Chêne pédonculé fournissent du bois de chauffage pour les besoins locaux.

Certaines parcelles de Hêtre, par exemple dans le secteur du Grand Charlemagne, présentent de vieux bois (140 ans) qui doivent maintenant être récoltés. Une dizaine d'hectares seront néanmoins maintenus en îlot de vieillissement afin de favoriser la biodiversité.

Certains secteurs font l'objet d'une attention particulière au titre de la protection des captages d'eau potable, la préservation des paysages (vallon de Cherlieu) et la fragilité des milieux naturels. Par exemple, les bordures de ruisseau et les zones humides sont gérées pour que les essences les mieux adaptées s'y installent (ripisylve).

> Les forestiers vous recommandent

Bien que modeste par sa superficie, la forêt domaniale de Cherlieu accueille les visiteurs qui souhaitent se détendre à l'ombre de ses frondaisons, par exemple après avoir visité les vestiges de l'abbaye de Cherlieu.

Une aire de pique-nique est aménagée à l'entrée est de la forêt, le long de la route forestière qui vient de Bougey. Deux itinéraires de randonnée traversent les bois dans la partie nord : le circuit des Bois de l'abbaye de Cherlieu, qui passe par Montigny-lès-Cherlieu, et le GR de Pays Châteaux et villages de Haute-Saône, qui se développe à l'échelle du département.

À voir, au centre de la forêt, deux chênes de très gros diamètres, ainsi qu'un groupe d'ormes de belles dimensions.

> Pour en savoir plus

Pour en savoir plus

  • Situation : département de la Haute-Saône, sur les communes de Montigny-lès-Cherlieu et Bougey
  • Altitude : entre 230 m et 369 m
  • Surface : 557 ha
  • Principales essences : Hêtre (53%), Chêne sessile (32%), Chêne pédonculé (4%), résineux (6%), autres feuillus (4%)
  • Aménagement forestier : durée de 20 ans, de 2014 à 2033.
reseaux sociaux https://fr-fr.facebook.com/OfficeNationalDesForets https://www.instagram.com/officenationaldesforets https://www.linkedin.com/company/office-national-des-forets https://twitter.com/ONF_Officiel https://www.youtube.com/channel/UCsOa1UNusr_ral-kjcuNEqw
Ressources