+ de critères

 

La plus grande forêt domaniale de la Montagne de Reims

Située au cœur du Parc naturel régional de la Montagne de Reims, la forêt domaniale du Chêne à la Vierge provient du regroupement, en 2004, de deux forêts domaniales : le Chêne à la Vierge, à l’est, et Sermiers, à l’ouest. Elle fait partie, avec les forêts domaniales de Hautvillers et de Verzy, de l’ensemble forestier de la Montagne de Reims labellisé Forêt d’Exception®.

> La forêt dans son territoire

Illustration
© ONF

Située sur un plateau qui surplombe les coteaux du Champagne, la forêt domaniale du Chêne à la Vierge s’étend sur 2.046 ha entre Reims et Epernay. Située dans le Parc naturel régional de la Montagne de Reims, elle est, avec les forêts de Verzy et Hautvillers, candidate au label "Forêt d’Exception®".

Traversée du nord au sud par la route départementale 951, elle est constituée principalement de chênes sessiles à l’ouest de cette route, et de chênes pédonculés à l’est.

Riche en biodiversité, elle abrite trois Zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff) liées essentiellement aux milieux humides (rivière, ruisseaux, marais, mares...).

> Les forestiers en action

Issue du regroupement de deux forêts aux histoires sylvicoles distinctes, la forêt présente encore de grandes disparités : sur l’ancienne forêt de Sermiers, à l’ouest, traitée en futaie dès la fin du XIXe siècle, les peuplements sont plus riches et de meilleure qualité que sur le reste de la forêt, traitée en taillis sous futaie jusqu'en 1975. Dans cette forêt à fort enjeu de production de bois, la priorité des forestiers est de renouveler les peuplements les plus âgés en privilégiant les chênes tout en les associant à d'autres essences locales.

La préservation de la biodiversité fait l’objet de mesures comme la création d’îlots de vieillissement, le mélange des essences ou la conservation des milieux humides.

Dans le cadre de Forêt d’Exception®, de nouveaux aménagements seront réalisés en faveur du public, par exemple la mise en valeur d’arbres remarquables. Une étude paysagère a permis d’identifier des actions en faveur de la préservation des paysages forestiers, notamment au niveau des lisières et des secteurs en régénération.

Les forestiers veillent aussi au maintien de l'équilibre entre la faune et la forêt pour que les jeunes arbres puissent se développer dans de bonnes conditions.

> Les forestiers vous recommandent

Profitez des grandes allées forestières pour une promenade au calme mais soyez prudents en bordure de la RD 951 et ne la traversez pas à pied.

Au nord-ouest de la forêt, découvrez le secteur de la Noëlle avec ses ambiances variées et un agréable sentier botanique. Orientez-vous grâce aux flèches directionnelles et partez à la rencontre de six des arbres remarquables qui ont été recensés en 2015. Impressionnants par leurs dimensions, révélateurs d'une histoire passée ou bien appels à l'imagination, ces arbres sont de véritables ambassadeurs de leur forêt et donnent un aperçu aux promeneurs des trésors qu'elle abrite.

Deux circuits VTT sont balisés en partie ouest de la forêt, une boucle verte de 10 km et une bleue de 21 km (carte à télécharger ci-dessous).

> Pour en savoir plus

  •  La légende du Chêne à la Vierge

Le Chêne à la Vierge, qui donne son nom à la forêt, existe bel et bien et fait l’objet d’un pèlerinage annuel le 3e dimanche de septembre. La légende remonte au Moyen Age, période à laquelle des bûcherons auraient trouvé une statuette de la Vierge Marie dans le cœur de l’arbre.

Miracle ou simple oubli d’une statuette "avalée" par le bois en cours de croissance ? Toujours est-il que la tradition a perduré, et que les pèlerins, par marque de piété, enlevaient un peu d’écorce de l’arbre, ce qui l’a amené à périr... et à être régulièrement remplacé. Il est actuellement sis à quelques dizaines de mètres de la RD 951, aucun sentier ne passant à proximité. Quant à la statuette d’origine, nul ne sait où elle repose véritablement.

  • Situation : département de la Marne, sur les communes de Germaine, Nanteuil-la-Forêt, Rilly-la-Montagne, Sermiers, Saint-Imoges et Villers-Allerand
  • Altitude : de 175 à 275 m
  • Surface : 2.046 ha
  • Principales essences : chênes sessile et pédonculé (85%), Frêne (5%), autres feuillus (5%), résineux (5%)  
  • Aménagement forestier : de 2014 à 2033.
Ressources