+ de critères

 

Une vaste hêtraie dans un méandre de la Seine

Propriété des ducs de Normandie jusqu'au XIIe siècle, la forêt de Brotonne devient propriété royale lorsque la Normandie est rattachée à la France puis "bien national" à la Révolution. Elle est aujourd'hui domaniale et gérée par l'ONF.

> La forêt dans son territoire

Illustration
© Philippe Lacroix / ONF

Cette grande et belle forêt de 6.718 ha surplombe l'avant-dernier méandre de la Seine avant la mer, entre Rouen et Le Havre. Hautes futaies, mares pittoresques, points de vue sur la vallée... la forêt offre aux visiteurs une succession de paysages variés aux ambiances très nature. Elle est située dans le Parc naturel régional des boucles de la Seine normande.

Composée principalement de hêtres, mais aussi de chênes et de pins sylvestres, la forêt de Brotonne participe de façon importante à l'alimentation de la filière bois en Haute-Normandie.

Elle comprend aussi une grande diversité de milieux qui abritent de nombreuses espèces. Par exemple, son versant Est constitue un couloir de migration pour les oiseaux, et au nord-ouest de la forêt, la mare Tonne abrite une flore typique des eaux acides, rare en Haute-Normandie ainsi que de nombreux batraciens et odonates (libellules).

> Les forestiers en action

La forêt de Brotonne est reconnue pour sa production de bois de qualité. Réalisée dans le respect de la protection des milieux et des paysages, c'est l'objectif principal de la gestion organisée par l'aménagement forestier.

Lors du renouvellement des peuplements, les forestiers sont particulièrement attentifs au choix des essences qui composeront la forêt future : le Hêtre sur les sols fertiles et frais, les pins sur les sols pauvres en complément, le Chêne sessile planté pour augmenter progressivement la proportion de cette essence dans la perspective des évolutions climatiques à venir. Le mélange avec d'autres essences est aussi favorisé (Alisier torminal, Erable sycomore, Merisier...).

Parmi les actions en faveur de la biodiversité, 158 ha de forêt ont été classés en Réserve biologique intégrale (RBI) sans intervention de gestion. Et deux sites fragiles - la mare de Bourneville et les pelouses du Landin - sont classés Réserve biologique dirigée (RBD) pour préserver les espèces aquatiques de la mare et les orchidées présentes sur la pelouse. Sans oublier, sur l'ensemble de la forêt, la préservation des gros arbres creux, vieux ou morts, servant d'habitat à de nombreuses espèces, lors des coupes.

> Les forestiers vous recommandent

Un réseau de sentiers permet de parcourir la forêt à pied, à vélo ou à cheval.

Arbre roi de la forêt de Brotonne, le Chêne Cuve est composé de quatre fûts élancés formant une cuve étanche. L'eau qui s'y accumule est réputée pour ses vertus thérapeutiques. Cet étonnant chêne pédonculé, situé à l'est de la forêt, a reçu le label Arbre remarquable de France.

A proximité, admirez le magnifique point de vue sur la vallée de la Seine. Par temps clair, vous apercevrez les alentours de Rouen.

Suivez le sentier menant à la chapelle Saint-Maur, construite en 1880 à l'emplacement d'un ancien prieuré. Autour de cette chapelle, la tradition voulait que l'on noue les jeunes branches de charme pour obtenir la guérison.

  • Situation : département de Seine-Maritime, sur les communes de La Mailleraye-sur-Seine et Vatteville-la-Rue
  • Altitude : de 25 à 133 m
  • Surface : 6.718 ha
  • Principales essences (aménagement forestier de 1996) : Hêtre (60%) ; Chêne (10%) ; autres feuillus (10%) ; Pin sylvestre (15%), autres résineux (5%)
  • Aménagement forestier : durée de 20 ans, de 1996 à 2015.
Ressources