+ de critères

 

Une forêt de protection ancrée dans l’histoire

Ecrin forestier de l’Abbaye de Boscodon, fondée en 1132, la forêt domaniale est constituée de l’ancienne forêt monastique et des terrains acquis par l’Etat dans le cadre de la restauration des terrains en montagne (RTM), à la fin du XIXe siècle. Elle joue un rôle important de protection contre les risques naturels. Elle est aussi réputée pour ses possibilités de randonnée et la richesse du milieu naturel.

> La forêt dans son territoire

Illustration
© ONF

Située dans les Hautes-Alpes, la forêt domaniale de Boscodon domine le lac de Serre-Ponçon. Elle occupe le versant qui s'étend sous les crêtes rocheuses entre le Gros Ferrand et le cirque de Morgon, à plus de 2000 m d'altitude. Le Sapin pectiné y est majoritaire, complété par le Mélèze. Des boisements de pins ont été réalisés dans le cadre des actions de restauration des terrains en montagne engagées au XIXe siècle pour limiter l'érosion et protéger la vallée. 

Les fortes pentes, la nature des sols (cargneule, gypse, marnes...) et la présence de plusieurs torrents sont à l'origine de phénomènes parfois spectaculaires lors de fortes pluies. Les torrents de Bragousse et du Colombier sont ainsi réputés pour leurs laves torrentielles qui se jettent dans le lac de Serre-Ponçon.

La forêt est située en totalité dans la zone d'adhésion du Parc national des Ecrins. Classée en zone Natura 2000, elle présente une grande richesse écologique. On y observe de nombreuses plantes rares et protégées telles que le Sabot de Vénus, la Buxbaumie verte, la Clématite des Alpes ou le Lis martagon.

La forêt de Boscodon, dont le nom signifierait "riche forêt dans la montagne", est intimement liée à l'histoire mouvementée de l'abbaye. Elle a pendant longtemps fourni du bois convoyé par flottage sur la Durance, puis sur le Rhône, jusqu'à Marseille. Avec les collectivités partenaires, elle est engagée dans la démarche Forêt d'Exception®, qui témoigne de sa valeur patrimoniale et de son lien avec le territoire.

> Les forestiers en action

Une partie importante de la forêt (62%) joue un rôle prioritaire de protection contre les risques naturels. Dans ces zones peu ou pas accessibles mais particulièrement sensibles à l'érosion, les forestiers cherchent surtout à maintenir une couverture végétale. Ils entretiennent aussi les seuils construits dans le lit des torrents pour freiner l'écoulement des eaux et stabiliser les berges.

Le reste de la forêt est traité en futaie irrégulière pour conserver un couvert permanent, avec une production de bois intéressante pour la région. L'essence objectif est le Sapin pectiné, en mélange selon les secteurs à d'autres essences avec le Mélèze, l'Epicéa, le Pin sylvestre ou des feuillus (Hêtre, Erable...).

La richesse écologique du site et son attrait touristique, avec une fréquentation estivale de près de 100.000 visiteurs, impliquent une gestion spécifique. Il s'agit notamment de protéger les espèces remarquables, de limiter l'impact des coupes sur le paysage, et d'assurer l'information et l'accueil du public.

> Les forestiers vous recommandent

Les paysages de la forêt de Boscodon attirent de nombreux randonneurs. Plusieurs sentiers mènent au cirque de Morgon et aux crêtes sommitales (pics de Morgon et de Charance, Gros Ferrand) avec leur somptueux panorama. D'autres sentiers, comme celui des Pyramides, au dénivelé moins important, sont plus adaptés à un public familial. Ils sont équipés d'aires de pique-nique, de panneaux d'information et de belvédères aménagés (du Colombier, de Bragousse). On y découvre les effets de l'érosion et les barrages de correction contre les laves torrentielles.

L'abbaye de Boscodon, classée Monument historique, est un site exceptionnel pour découvrir la vie monastique et l'architecture romane.

Sans oublier la fontaine de l'Ours, site classé qui abrite une source protégée par un abri de pierres et une grille de fer. Avec les légendes populaires associées au lieu, c'est l'un des sites les plus fréquentés de la forêt de Boscodon.

> Pour en savoir plus

  • Situation : département des Hautes-Alpes (05) sur la communes de Crots
  • Altitude : de 980 à 2401 m
  • Surface : 825 ha
  • Principales essences : Sapin pectiné (51%), Mélèze d'Europe (18%), Epicéa commun (9%), Pin à crochets (5%), Pin sylvestre (5%), autres feuillus (7%), autres résineux (5%)
  • Aménagement forestier : durée de 20 ans, de 2014 à 2023.
Ressources