+ de critères

 

Une ancienne forêt royale dominant la plaine de Versailles

Ancienne propriété du domaine royal de Versailles, la forêt domaniale de Bois d’Arcy est aujourd’hui un massif périurbain très fréquenté par les riverains. La gestion forestière donne la priorité à l’accueil du public, la valorisation des paysages et la préservation des richesses écologiques. Le rajeunissement nécessaire des peuplements implique des coupes de renouvellement programmées chaque année.

> La forêt dans son territoire

Illustration
© ONF

La forêt domaniale de Bois d’Arcy marque la limite sud de la plaine de Versailles. Elle souligne le rebord du plateau de Trappes et forme à son extrémité ouest un éperon caractéristique qui s’avance au cœur des habitations de la ville de Plaisir. Cette proximité explique la forte fréquentation et l'importance des enjeux paysagers. Le massif constitue l’arrière-plan visuel de la plaine de Versailles, sur laquelle il offre de superbes points de vue.

Les peuplements sont surtout composés de chênes et de châtaigniers, mais la diversité des sols et des orientations génère des ambiances contrastées. Les sous-bois lumineux à l’ouest de la forêt, où les pins apportent une influence méridionale, tranchent avec le caractère ombragé et montagnard des coteaux nord et du bois Cassé à l’est. Ce dernier abrite d’ailleurs plusieurs espèces végétales rares, telles que la Myrtille et le Maianthème. La mare de La Tournelle permet d’observer le Petit Nénuphar et la Lentille d’eau à trois lobes.

> Les forestiers en action

Les forestiers privilégient deux essences "objectifs" qui poussent naturellement et ont toute leur place en forêt : le Chêne sessile dans les secteurs qui lui sont le plus favorables, soit 75% de la forêt, et le Châtaignier dans les pentes exposées au nord. D’autres essences d'accompagnement participent à la biodiversité, comme le Chêne pédonculé, le Frêne ou le Merisier.

Ils cherchent aussi à préserver la qualité des paysages et les ambiances appréciées du public. Par exemple, pour préserver les vues de la forêt depuis la plaine de Versailles, ils s'assurent de la pérennité des boisements sur la ligne de crête. Les coupes de régénération favorisent aussi l'ouverture de points de vue sur la plaine.

A l’intérieur du massif, les forestiers valorisent la diversité des ambiances et s'attachent à atténuer l’impact paysager des coupes forestières : contours sinueux des coupes, dégagement des sous-bois le long des chemins, aménagement paysager le long des allées principales (chemin des Clayes, allée de Diane…).

Des actions sont aussi réalisées en faveur de la biodiversité comme le maintien d’arbres morts favorables aux insectes et oiseaux cavernicoles, et l’entretien des zones humides, des mares et des fossés. En favorisant la rétention des eaux de pluie, la forêt joue d’ailleurs un rôle important dans la prévention des inondations. Plusieurs parcelles sont intégrées au périmètre de protection des captages d’eau de la plaine de Versailles.

> Les forestiers vous recommandent

La forêt est appréciée par les promeneurs pour ses ambiances et ses arbres remarquables, notamment des châtaigniers vieux de 400 ans et des chênes majestueux. Trois cèdres, encore jeunes, souligneront dans quelques années le carrefour des Trois Frères.

Plusieurs sentiers de promenade sillonnent la forêt de Bois d’Arcy, dont le GR® 11 qui la traverse d’est en ouest. Un réseau de 12 km de pistes cavalières permet d’apprécier la diversité des ambiances. Plusieurs aires de pique-nique sont aménagées le long des principaux itinéraires.

De nombreux vestiges témoignent de l'histoire des lieux. La rigole des Clayes a été creusée au XVIIe siècle pour alimenter en eau les bassins du château de Versailles. Elle est enjambée par plusieurs petits aqueducs en meulière, une pierre extraite sur place et utilisée pour la construction. Les traces d’anciennes carrières (meulière, grès) sont d’ailleurs visibles en plusieurs endroits, notamment au bois de la Cranne.

Vous pourrez aussi observer quelques murs de l’ancienne propriété du château des Clayes, dont le parc était dédié à Diane de Poitiers. Elle a laissé son nom à l’allée de Diane, qu’elle fit tracer à travers la forêt dans l’axe du château.

> Pour en savoir plus

Pour en savoir plus

  • Situation : département des Yvelines (78) sur les communes de Bois-d’Arcy, Fontenay-le-Fleury, Les Clayes-sous-Bois, Montigny-le-Bretonneux, Plaisir, Saint-Cyr-l’Ecole et Villepreux.
  • Altitude : de 120 à 177 m
  • Surface : 479 ha
  • Principales essences : Chêne sessile (57%), Châtaignier (19%) Chêne pédonculé (9%), autres feuillus (12%), résineux (2%)
  • Aménagement forestier : durée de 20 ans, de 2009 à 2028.
Ressources