+ de critères

 

Un îlot forestier entre Tarn et Garonne

Propriété de l’Etat depuis la Révolution française, la forêt domaniale d’Agre tiendrait son nom du latin sylva agra, "forêt champêtre". Implantée au cœur d’une plaine agricole, non loin des agglomérations de Montauban et Toulouse, elle est de plus en plus fréquentée.

> La forêt dans son territoire

Illustration
© ONF

La forêt domaniale d'Agre s'étend entre le Tarn et la Garonne, à quelques kilomètres au sud-ouest de Montauban et à 40 km de Toulouse. C'est donc une forêt périurbaine d'autant plus fréquentée qu'elle bénéfice d'un accès aisé par l'autoroute A 62 et par la RD 928.

C'est l'un des rares massifs forestiers du Tarn-et-Garonne, qui joue ainsi un rôle de refuge pour de nombreux oiseaux tels que le Milan noir, le Busard Saint-Martin ou la Pie-Grièche. L'absence de relief et la présence de dépôts argileux sont à l'origine de zones humides qui abritent plusieurs espèces d'amphibiens comme le Triton marbré et le Crapaud calamite. Les populations de chevreuils, cerfs, sangliers, sont régulées par la chasse.

Le sol et le climat sont favorables au Chêne sessile qui constitue l'essentiel des peuplements. Sa surexploitation lors de la Seconde Guerre mondiale a pour conséquence un fort déficit en vieux arbres. Au centre de la forêt, un champ de tir créé en 1874 est toujours utilisé par l'Armée.

> Les forestiers en action

La forêt d'Agre est traitée en futaie régulière par régénération naturelle en privilégiant le Chêne sessile. Le Charme, l'Alisier et le Pin sylvestre sont favorisés en complément alors que le Chêne rouge d'Amérique, peu adapté aux conditions locales, est progressivement supprimé.

Pour répondre à la forte fréquentation du massif, les forestiers ont établi un projet global en partenariat avec les collectivités locales. Il s'agit d'accueillir le public tout en le sensibilisant au caractère naturel de la forêt et aux contraintes de l'exploitation forestière.

Des équipements d'accueil (aires de pique-nique, parkings, signalétique) et d'information ont été mis en place, en particulier dans le secteur situé entre la RD 928 et le champ de tir. L'exploitation des bois obéit à des règles spécifiques afin de limiter l'impact paysager des coupes, notamment le long de la RD 928 où une lisière de grands arbres a été maintenue.

Les forestiers agissent en faveur de la biodiversité, par exemple en créant des "îlots de vieillissement" qui permettront de restaurer des peuplements de vieux arbres ; ou en entretenant les mares et les prairies.

> Les forestiers vous recommandent

Les longues allées rectilignes qui parcourent la forêt d'Agre sont appréciées des amateurs de balade à pied, en VTT ou à cheval. Plusieurs points de départ sont possibles, avec parking et aires de pique-nique. Le plus fréquenté est celui de la maison forestière centrale, sur la RD 928.

A proximité, un parcours acrobatique forestier a été créé ; et les amateurs de course d'orientation peuvent profiter de trois parcours permanents, de différentes difficultés.

Plusieurs circuits de randonnée sont balisés, notamment une boucle de 18 km qui passe par le village de Montech à l'ouest, ou le tour de Montbartier au sud. Ces itinéraires sans difficulté particulière permettent aussi de découvrir la plaine agricole alentour et les canaux qui la sillonnent.

  • Situation : Tarn-et-Garonne (82) sur les communes de Bressols, Escatalens, Montech et Saint-Porquier
  • Altitude : de 94 à 132 m
  • Surface : 1.476 ha
  • Principales essences : Chêne sessile (68%), Pin Laricio (11%), Charme (6%), Chêne rouge d'Amérique (5%), autres feuillus (7%), autres résineux (3%)
  • Aménagement forestier : 20 ans, de 2008 à 2022.
reseaux sociaux https://fr-fr.facebook.com/OfficeNationalDesForets https://www.instagram.com/officenationaldesforets https://www.linkedin.com/company/office-national-des-forets https://twitter.com/ONF_Officiel https://www.youtube.com/channel/UCsOa1UNusr_ral-kjcuNEqw
Ressources