+ de critères
 

 

En savoir plus #Toutsavoirsurlesforêts : Est-on-libre de faire ce que l'on veut en forêt ?

Faire ou ne pas faire, telle est la question…. que tous les promeneurs devraient se poser en allant en forêt. Que savez-vous des règles et des principes à suivre en la matière ? Découvrez sans plus attendre le quatrième numéro de la série #Toutsavoirsurlesforet pour connaître le bon comportement à adopter.

Illustration
© Nathalie Petrel / ONF
Avec les beaux jours reviennent les sorties et les escapades en forêt. Vélo, marche, pique-nique, sports de nature... La forêt est un terrain de jeu immense pour partager toutes sortes d'activités. Se promener en forêt engage aussi notre responsabilité collective, en tant que citoyen soucieux de préserver les milieux et la biodiversité. Pour que la forêt reste un lieu de plaisir et de bien-être, quelques précautions d'usages et règles de base sont à connaître :

Remporter ses déchets
Il va de soi que les déchets n'ont pas leur place en forêt. Qu'il s'agisse de déchets ménagers, électroménagers, de gravats, ou de matériaux nocifs, ils polluent les eaux et les sols, et sont dangereux pour les animaux et parfois pour l'Homme. De même, les déchets verts ne sont pas les bienvenus car ils favorisent les plantes envahissantes.

Illustration
© Thierry Lamant / ONF
Gare aux feux
Ils sont souvent provoqués par des négligences (cigarettes, barbecues...) et engendrent une dégradation du milieu. Ils sont dangereux pour la forêt, les riverains, mais aussi les animaux. Plusieurs décennies sont nécessaires pour que la biodiversité se rétablisse.

Des cueillettes, avec modération
Qu'elles soient publiques ou privées, toutes les forêts ont des propriétaires, la cueillette est donc réglementée. Veillez à ne pas prélever plus de « ce que la main peut contenir », soit 10 à 15 tiges par personne. Car au-delà, la cueillette peut menacer des espèces, même courantes. Attention à savoir ce que l'on récolte : certaines baies ou certains champignons sont toxiques !

Pour en savoir plus

Illustration
© Jean-Claude Louis / ONF
Respecter la faune sauvage
La forêt abrite de nombreux animaux. Ils se nourrissent, se reproduisent, élèvent leurs petits ou cherchent un abri dans les sous-bois. Respecter leur tranquillité permet leur survie.

Circulation réglementée
Promeneurs, véhicules à moteurs, VTT, cavaliers... Chaque déplacement doit se faire sur les routes et sentiers aménagés, en respectant la signalisation et les interdictions d'accès à certains milieux fragiles ou protégés.

Illustration
© Jean-Marc Pechart / ONF
Attention, chantier forestier en cours
Lorsque des panneaux de signalisation indiquent une zone de chantier, il est interdit de s'y aventurer. Les engins utilisés pour les travaux en forêt sont extrêmement dangereux.

Zone de chasse, ne pas entrer
La chasse permet de préserver l'équilibre entre la faune et la flore en limitant les surpopulations de sangliers, cerfs, chevreuils. Des journées de chasse sont organisées principalement en automne et en hiver. Durant cette période, les zones chassées sont dangereuses pour le public.

Préserver le bois mort
En forêt, du bois mort est conservé volontairement par les forestiers, au sol ou sur pied. Il permet l'enrichissement des sols et abrite de nombreux insectes, champignons, oiseaux.

Une charte du promeneur pour respecter la forêt

Illustration
© ONF
Pour rappeler aux promeneurs les bons comportements à adopter en forêt, l'ONF a créé une charte du promeneur intitulée : « J'aime la forêt, ensemble, protégeons-là ». Elle vise à permettre à tous de profiter de la forêt tout en la respectant et en la préservant. « Nous nous sommes aperçu que certaines personnes ne mesurent pas les conséquences de leurs pratiques », explique Anne-Marie Granet, référente nationale à l'ONF pour l'accueil du public.
Cette charte n'est pas une simple liste d'interdictions, elle indique également les raisons pour lesquelles il est indispensable de respecter les règles et conseils. « La charte décline 14 thèmes au total, en prenant en compte toutes les pratiques du public pour les faire cohabiter au mieux avec les enjeux de la forêt », poursuit-elle. Concilier les missions de production de bois, de préservation de l'environnement et d'accueil du public : c'est l'essence même de l'action de gestion durable menée par l'ONF.
Ressources