+ de critères
 
 

actu L'ONF confirme la présence d'une population de lézards ocellés en Pays de la Loire
20/06/18 Pays-de-la-Loire

L’ONF a mené diverses études entre mars et juin en forêt domaniale du Pays de Monts suite à la découverte d’un lézard ocellé en mars dernier, espèce qui n’avait pas été signalée en Pays de la Loire depuis les années 80. Individu isolé ou population ? Les réseaux naturalistes de l’établissement confirment aujourd’hui la présence d’une population : plusieurs femelles, un mâle et un lézard ocellé juvénile ont pu être observés ! Retour sur une découverte inattendue.

Plusieurs individus ont pu être observés entre mars et juin 2018, dont ce juvénile, plusieurs femelles et un mâle...
Plusieurs individus ont pu être observés entre mars et juin 2018, dont ce juvénile, plusieurs femelles et un mâle... © Cédric Baudran / ONF

Le réseau "Herpétofaune" se mobilise

Suite à cette découverte inattendue en mars dernier, la première réponse à apporter était de savoir s’il s’agissait d’un individu isolé, qui aurait été relâché, ou d’une population qui serait passée inaperçue jusqu’à présent. Le réseau Herpétofaune ONF et les techniciens locaux se sont mobilisés pour répondre rapidement à cette hypothèse en suivant une méthode issue du Plan interrégional d’action (PIRA) Lézard ocellé animé par le Conservatoire d’espaces naturels de PACA.

Les actions menées par les réseaux naturalistes de l’ONF entre mars et juin ont consisté à :

  • effectuer plusieurs passages sur la zone aux jumelles et à la longue-vue pour détecter d’autres individus de Lézard ocellé ou d’autres indices de présence (traces, fèces, mues…)
  • photographier chaque individu observé pour identification unique
  • géolocaliser les garennes (terriers de lapin) au nord et au sud de ce secteur pour les suivis ultérieurs en repérant d’éventuels indices de présence de l’espèce.

Avec la présence de plusieurs femelles, un mâle, et un juvénile observée entre mars et juin, l’hypothèse d’une population a bien été confirmée.


Pour 2019, certaines actions pourront être développées localement

1) cerner l'étendue de la population de lézard ocellé en scrutant les garennes au nord et au sud de la zone

2) rechercher l'espèce à d'autres endroits comme la forêt domaniale d'Olonne où l'espèce avait été observée dans les années 80

3) mettre en place des mesures de protection et de sensibilisation vis-à-vis des lapins de garenne, notamment contre les chiens divagants dans les milieux dunaires.

Le lézard ocellé : une espèce protégée

L'ONF participe activement à la conservation de la biodiversité, tant dans la gestion forestière courante que par des actions spécifiques en faveur des espèces et des milieux de grande valeur écologique.

Plus grand lézard vivant en métropole, le Lézard ocellé (nom latin : Timon lepidus) est classé vulnérable dans la liste des espèces menacées de l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature).

Il est protégé en France, comme tous les reptiles autochtones et fait l'objet d'un Plan national d'action lancé par le ministère en charge de l'Ecologie et piloté par la Société herpétologique de France.

 


ONF Centre-Ouest-Aquitaine
Ressources