| 
More criterions
 

Chiffres-clés

Back to previous page
  • Send to a friend

Les chiffres-clés de la chasse en forêt domaniale

La pratique de la chasse

1,7 millions d'ha de forêt domaniales sont concernés par la chasse, soit 11% de la forêt française métropolitaine

Ces 1,7 millions ha se répartissent entre :

  • 1,1 M ha en location directe de gré à gré avec le locataire sortant
  • 0,17 M ha en location par mise en adjudication publique
  • 0,2 M ha en location amiable après mise en adjudication restée infructueuse
  • 0,12 M ha en attribution de licences collectives
  • 0,1 M ha en licences conventionnelles dirigées par l'ONF
  • 0,01 M ha en réserve de chasse et de faune sauvage.

Environ 100.000 chasseurs sont accueillis en forêt domaniale (1 million de chasseurs en France).

3.300 lots de chasse sont attribués.

Les populations

Les populations de grand gibier sont en augmentation depuis la généralisation du plan de chasse en 1979 pour les ongulés (sauf sanglier). Il est admis que sur le moyen terme, l'évolution des prélèvements par la chasse traduit l'évolution des populations.

  • Cerf : multiplié par 3,8 depuis 1979 - tableau domanial 2014/2015 de 10.933 animaux soit 19% du tableau national
  • Chevreuil : multiplié par 4,6 depuis 1979 - tableau domanial 2014/2015 de 38.729 animaux soit 7% du tableau national
  • Sanglier : multiplié par 6 depuis 1979 - tableau domanial 2014/2015 de 46.665 animaux soit 8% du tableau national
  • Chamois et Isard : tableau domanial 2014/2015 de 1.962 animaux soit 13% du tableau national
  • Mouflon : tableau domanial 2014/2015 de 417 animaux soit 13% du tableau national.

Les finances

  • Recettes annuelles globales brutes 2016 : 46 M€, dont 30,5 M€ en location de gré à gré avec le locataire sortant et 6 M€ pour les baux par adjudication publique
  • Dégâts agricoles dus au grand gibier indemnisés par les fédérations départementales des chasseurs de l'ordre de 50 M€ comprenant les montants indemnisés, les actions de préventions et les frais d'expertise. La forêt domaniale contribue pour 4 M€ à alimenter les fonds d'indemnisation
  • Dégâts sylvicoles dus au grand gibier : non indemnisés. Sur un tiers de la surface de forêt domaniale les dégâts du grand gibier la régénération de la forêt ne se fait plus dans des conditions satisfaisantes (équilibre sylvo-cynégétique en situation dégradée ou compromise).
Sustainable development

Back to previous page

Zope 3