+ de critères

Feux de forêt, ensemble soyons vigilants !

Castagniers dans les Alpes-Maritimes, Saint-Cannat dans les Bouches-du-Rhône ou encore Bonifacio en Corse… A la mi-juillet, près de 680 feux de forêt ont été recensés dans le sud de la France, ravageant environ 3 130 hectares de végétation. Si ces chiffres restent inférieurs aux moyennes enregistrées depuis 1973, ils sont bien au-delà des moyennes de ces dix dernières années (1 600 hectares brûlés pour 780 feux). Ces incendies la plupart du temps accidentels sont le fruit de négligences, comme à Saint Cannat, où un simple mégot de cigarette a suffi à brûler près de 800 hectares…

Retour sur quelques règles incontournables pour éviter les risques d’incendies.

Quelle attitude adopter ?

Illustration
© Fréderic Glon / Giada Connestari

 

 

 

 

 

 

 

  • N'allumons ni feu, ni barbecue
  • Ne jetons pas de cigarettes
  • Laissons les routes forestières accessibles pour les secours
  • Campons uniquement dans les lieux autorisés
  • Respectons les interdictions d'accès en période à haut risque.

Attention ! Ne pas respecter la réglementation est passible d'amende et/ou de peine d'emprisonnement en cas d'incendie. Des réglementations plus strictes s'appliquent dans le sud de la France. Dans les départements les plus exposés aux risques incendies, des arrêtés préfectoraux précisent les règles d'accès aux massifs. La règlementation est fonction du niveau de danger du jour, communiqué la veille sur le site de la préfecture. Consultez le site de la préfecture du département où vous vous trouvez.

Le saviez-vous ?

Illustration
© Yvon Duché / ONF

 

 

 

 

 

 

 

  • Lorsque quelqu'un éteint un feu, la terre et le sol restent en réalité très chauds. Les incendies peuvent ainsi se déclencher jusqu'à plusieurs jours après le départ de la personne ayant allumé le feu...

  • Chaque année en France, 3.000 feux de forêt sont enregistrés et environ 17.000 ha partent en fumée sur le bassin méditerranéen, malgré les mesures de protection mises en œuvre.

  • Si la végétation se réinstalle après un incendie, plusieurs décennies sont nécessaires pour que la biodiversité se rétablisse.

  • Des feux trop rapprochés engendrent une dégradation irréversible du milieu.

A lire aussi sur onf.fr