+ de critères

 

A la découverte #UnHiverEnForêt - Épisode 2 : Le bois façonné

Très prisé par les industriels, le bois façonné est l’un des deux modèles de vente proposés par l’ONF. De la coupe à la commercialisation du bois, l’ONF mobilise son savoir-faire au service de la production d’un matériau de qualité, qui répond aux exigences de ses clients. Découvrez les spécificités de la vente du bois façonné dans le 2e épisode de votre série #UnHiverEnForêt !

Illustration
© Frédéric Glon - Giada Connestari

Dans les forêts publiques gérées durablement par l’ONF, le bois peut être vendu « sur pied » ou « façonné ». Le client fait exploiter lui-même les arbres qu’il a préalablement achetés. Le technicien forestier territorial (TFT) s’assurera seulement que l’ensemble des tiges achetées par le client a été exploité dans le respect de l’environnement et du reste du peuplement.

Pour le bois façonné, c’est une tout autre histoire. L’ONF exploite lui-même les bois avant de les commercialiser. Les équipes de l’ONF interviennent à chaque étape de l’exploitation, de l’encadrement des bûcherons jusqu’à la présentation des bois pour leur commercialisation.

Bois façonné : mode d’emploi

Illustration
Grumes de chêne en bois façonné mis en vente en bordure de route. © Nathalie Petrel / ONF
Qu'il soit destiné à faire du parquet, des panneaux ou une charpente, l'arbre ne sera pas coupé et façonné de la même manière par les équipes de l'ONF. « On découpe les bois selon les longueurs et diamètres précisés dans un cahier des charges établi par les commerciaux des services bois. Ensuite, on extrait les bois de la parcelle, puis on les dépose sur les places de dépôts, en bordure de route ou dans les parcs à grumes », explique Tadeuz Paczkowski, responsable d'unité d'exploitation forestière en charge des coupes à l'ONF.

Des « contrats d’approvisionnement » pour les entreprises

Si la vente de bois sur pied reste la forme de commercialisation encore majoritaire, celle du bois façonné attire de plus en plus les industriels français. Pour s'approvisionner en bois façonné, deux possibilités s'offrent aux entreprises :

  • Les usines de transformation de bois peuvent négocier avec l'ONF « un contrat d'approvisionnement ». La contractualisation présente de multiples avantages. D'une part, elle offre une sécurité aux entreprises, qui bénéficient alors d'un approvisionnement en bois garanti, régulier et de bonne qualité. Environ 500 contrats d'approvisionnement sont négociés chaque année. Des chiffres en hausse, à la fois en raison d'une révision de certains contrats mais aussi avec l'arrivée de nouveaux clients.  
  • L'ONF façonne d'abord les bois avant de les proposer à la vente. Cette méthode est réservée aux grumes de meilleures qualités. Les équipes de l'ONF confectionnent alors des lots de bois homogènes et de qualité. Ces lots sont ensuite regroupés dans un catalogue de vente puis proposés lors de ventes publiques où chaque client intéressé peut se positionner.

Gestion durable
Ressources