+ de critères

 

Surveillance à cheval : en direct

Une journée de surveillance

Chaque journée de surveillance est aussi  l'occasion de rencontrer le public et répondre aux questions
Chaque journée de surveillance est aussi l'occasion de rencontrer le public et répondre aux questions © Olivier Marchand / ONF

Tôt le matin ou en tout début d'après-midi, les agents ONF viennent chercher leurs montures formées à la surveillance et logées en centres équestres, en haras, ou à la maison forestière.

Une fois les chevaux véhiculés au point de départ, les cavaliers peuvent débuter leur patrouille. La durée et le périmètre attribués ont été définis en début de saison, selon les besoins dictés par la fréquentation du massif et le plan de surveillance.

La brigade opère par équipe de deux, sillonne la forêt et passe à travers les sous-bois, emprunte les chemins inaccessibles par d'autres moyens, à la rencontre du public. Si nécessaire, le forestier peut décider de modifier le parcours pour s'adapter aux besoins du jour (fréquentation différente en fonction du temps, événement public particulier, réponse à un appel urgent...).

La journée à cheval terminée n'est pour autant finie. Il reste à panser le cheval puis à faire le compte-rendu sur un journal de bord (le livret journalier du forestier).

Ces notes journalières permettront en fin de saison de faire aux commanditaires un rapport complet du déroulement et des actions de la patrouille.

Différentes brigades interviennent en milieu naturel

Les patrouilles s'effectuent souvent en duo
Les patrouilles s'effectuent souvent en duo © Olivier Marchand / ONF

  1. Les brigades équestres de l'ONF
Elles patrouillent essentiellement sur des sites (massifs forestiers, dunes, réserves naturelles...) soumis au régime forestier dans toute la France.

  1. Les brigades vertes
Ces unités font partie des gardes champêtres. Gérées par des regroupements de communes, elles patrouillent sur des massifs forestiers et en milieu rural (champs, vignes, villages, ...) uniquement en Alsace.

  1. Les postes à cheval de la Garde républicaine et de la gendarmerie
Elles patrouillent essentiellement sur des massifs forestiers très fréquentés d'Ile-de-France et sont également présentes à Chambord, Senlis, Compiègne et Deauville.

  1. Les postes à cheval de la police nationale
Elles patrouillent en milieu urbain, dans des parcs ou massifs forestiers très fréquentés d'Ile-de-France (Parc de la Courneuve, Bois le Roi...).

  1. Les postes à cheval de la police municipale
Ces unités ont été créées par certaines grandes villes et patrouillent essentiellement en milieu urbain (Orléans, Saint-Raphaël...).
Ressources