+ de critères

 

Champignons et arbres, une vie de couple…

Les champignons poussent dans tous les types de forêts, forêt de plaine ou de colline, forêt de montagne, forêt méditerranéenne… à la recherche de conditions écologiques qui leur sont favorables. Voici, pour quelques essences, les champignons comestibles plus spécialement liés à certaines essences. Ils peuvent être symbiotiques, saprophytes ou parasites.

Feuillus ou conifères, peu leur importe…

La Chanterelle, le Meunier, l'Amanite rougissante, la Russule charbonnière, le Pied de mouton sont par exemple des champignons mycorhiziens comestibles non spécifiques que l'on peut rencontrer dans différents types de forêt.

Chataîgnier et Chêne

Parmi les mycorhiziens comestibles associés au Chêne ou au Chataîgnier : le Cèpe de Bordeaux (en plaine), l'Amanite des Césars, le Cèpe tête de nègre, le Tricholome colombette.

Parmi les saprophytes parfois parasites, la Langue de bœuf.

Hêtre

Peu de champignons comestibles sont spécifiques ou préférentiels du Hêtre. Citons parmi les mycorhiziens la Trompette des morts qui s'associe aussi au Charme.

Sapin-Epicéa

Parmi les symbiotiques : le Cèpe de Bordeaux (en montagne), l'Amanite rougissante, l'Hygrophore de mars, le Gomphide glutineux.

Parmi les saprophytes, le Pied-bleu.

Pins

Les pins possèdent des espèces spécifiques ou préférentielles parmi leur cortège mycorhizien : les Tricholomes terreux et prétentieux, les Bolets jaunes, le Lactaire délicieux, le Lactaire sanguin.

Parmi les parasites, le Sparassis crépu.

Frêne

La Morille ronde peut être saprophyte du Frêne.

Mélèze

Le Bolet élégant est un mycorhizien spécifique du Mélèze. 

Peuplier

Le Tricholome brun du peuplier lui est associé spécifiquement.

La Pholiote du peuplier est saprophyte ou parasite.

Bouleau

Le Bolet orangé est un champignon mycorhizien associé au Bouleau et au Tremble.

Ressources