+ de critères

 

Le rôle des oiseaux dans l'écosystème forestier

Comme c'est le cas pour tous les animaux, chaque espèce d'oiseaux joue un rôle particulier dans le fonctionnement et l'équilibre de la forêt.

Les insectivores sont des prédateurs qui aident d'autres espèces à se maintenir en forêt

 Le Pic épeiche recherche les larves sous l'écorce. C'est un vrai marteau-piqueur avec amortisseurs intégrés dans la nuque !
Le Pic épeiche recherche les larves sous l'écorce. C'est un vrai marteau-piqueur avec amortisseurs intégrés dans la nuque ! © Alain Perthuis / ONF

Les insectivores du feuillage (mésanges, fauvettes, pouillots, roitelets par exemple) consomment un nombre incalculable d'insectes adultes, de chenilles et d'oeufs.

Ces prédateurs, qui contrôlent efficacement les insectes les plus nombreux, permettent le maintien d'espèces secondaires qui sinon ne résisteraient pas à la compétition des plus abondantes.

Ils contribuent donc à maintenir une biodiversité élevée tout en réduisant les pullulations.

Les pics jouent un rôle particulier

Outre leur prédation sur les insectes des bois morts, des écorces et les parasites de bois vivants, les pics creusent pour nicher ou dormir.

Autant de cavités indispensables pour la nidification d'espèces dites cavernicoles : mésanges, sittelles, gobemouches, mais aussi Muscardin, chauve-souris ou guêpes.

Les frugivores sont des disséminateurs qui aident la régénération de la forêt

Les oiseaux frugivores sont les principaux disséminateurs de baies et autres fruits charnus.

  1. Les pigeons et les grives sont les plus visibles et entretiennent des relations étroites avec certaines essences, par exemple le Pigeon ramier et le merisier, la Grive draine et le gui, le Merle noir et le lierre.
  1. Les fauvettes consomment aussi beaucoup de petites baies dont elles disséminent les graines dans leurs déjections. Cette action se poursuit même tout l'hiver en région méditerranéenne.
  1. Le Geai des chênes, avec les glands, et le Cassenoix moucheté, avec les graines de mélèze ou d'Arolles, font des réserves pour l'hiver. A cette fin, ils enfouissent en automne une quantité considérable de graines dans de multiples caches creusées dans le sol. Celles qui ne seront pas retrouvées ou qui ne seront pas entièrement consommées germeront, régénérant et étendant ainsi rapidement la forêt.
Belle mais prudente, la Fauvette pitchou est un hôte discret de la guarrigue et des maquis
Belle mais prudente, la Fauvette pitchou est un hôte discret de la guarrigue et des maquis © Julien Thurel / ONF
Ressources