| 
+ de critères

Les chauves-souris

Elle se rencontre dans la majeure partie de l'Europe, de l'Irlande à la Russie, jusqu'aux Balkans. Sa répartition exacte reste très mal connue.

  • Envoyer à un ami
La Noctule de Leisler
© P. Favre La Noctule de Leisler
  1. Description

Nom latin : Nyctalus leisleri

Espèce de taille moyenne, elle est la plus petite des Noctules.

Son oreille est petite, triangulaire, avec un tragus en forme de champignon.

Le dos est plutôt brun-roussâtre, alors que le ventre est jaunâtre.

Le museau, les oreilles et la patagium sont brun-noir.

Les ailes sont longues et étroites, avec un plagiopatagium très velu le long du corps et des bras.

La base des poils est brun-noir. Cette bi-coloration étant caractéristique de la Noctule de Leisler.

Risque de confusion : Noctule commune, Pipistrelle de Nathusius.

 

  1. Habitat

Espèce forestière, elle peut être observée jusqu'à 2200 m d'altitude.

Gitant principalement dans les arbres creux, la Noctule de Leisler s'installe généralement dans les massifs forestiers feuillus, parfois dans les résineux.

Occupe parfois des gîtes anthropiques (fissures de bâtiments, nichoirs).

Si les colonies se mélangent par moment à celles des noctules communes, les quartiers d'hiver restent principalement dans les arbres creux.

 

  1. Comportement

Après une copulation fin août début septembre, pendant laquelle les mâles choisissent un gîte d'accouplement, et possèdent des harems allant jusqu'à 9 femelles, les animaux peuvent migrer sur une distance proche de 1.000 km.

Ils retrouvent ainsi leur quartier d'hiver vers le sud-ouest.

Au printemps, les colonies rassemblent entre 20 et 50 femelles, pour mettre bas entre 1 et 2 petits.

Dans certaines régions, les colonies occupent des bâtiments, avec jusqu'à 1.000 individus (exemple de l'Irlande).

 

  1. Régime alimentaire

Sortant du gîte peu après le coucher du soleil, la Noctule de Leisler chasse de son vol rapide et puissant, haut dans le ciel, en faisant des piquets.

Elle va chercher en priorité des papillons de nuit et des coléoptères.

Les points d'eau sont aussi des sites de chasse privilégiés, où elles peuvent trouver des diptères et des tricoptères.

 

  1. Menaces et protection

Statut mal connu en France.

 

Haut de page

Zope 3