+ de critères

Chauves-souris : le Vespertilion de Bechstein

Espèce allant du Sud de la Scandinavie jusqu'en Grèce et partiellement en Espagne. Sa répartition reste difficile à définir dans de nombreux pays.

Le Vespertilion de Bechstein
Le Vespertilion de Bechstein © Laurent Tillon / ONF
  1. Description

Nom latin : Myotis beschsteini

Espèce de taille moyenne, ce sont ses oreilles très longues, assez larges, rabattues vers l'avant et qui dépassent du museau, qui le caractérisent.

Le bord externe des oreilles possède 9 plis transversaux. Le tragus est long, lancéolé, et atteint presque la moitié de l'oreille. son museau est pointu.

Le dos est brun pâle à brun roussâtre, alors que le ventre est gris clair.

Risque de confusion : Grand Murin, Petit Murin, Oreillard roux et Oreillard gris

 

  1. Habitat

Espèce typiquement forestière, le Vespertilion de Bechstein semble préférer essentiellement les vieilles forêts de feuillus à strate buissonnante.

On le rencontre en plaine et en moyenne montagne.

Il ne semble s'interesser qu'aux cavités arboricoles, qu'il quitte rarement pour rejoindre les nichoirs, parfois certains bâtiments (pour se reproduire) ou certaines grottes (pour hiberner).

 

  1. Comportement

Espèce très solitaire, le Vespertilion de Bechstein hiberne d'octobre à fin mars.

Si la copulation peut s'étendre de l'automne au printemps, les colonies (jusqu'à 30 femelles) se rassemblent à la fin avril.

La mise-bas d'un unique petit a lieu fin juin début juillet.

Alors que chaque colonie change de gîte très régulièrement, elle se disloque à la fin août.

 

  1. Régime alimentaire

L'espèce exploite la strate buissonnante dans laquelle elle chasse les proies disponibles sur le feuillage et au sol.

Il lui arrive aussi d'aller vers les espaces herbacés (clairières et parcelles en régénération) ou dégagés de végétation (allées forestières).

Sa morphologie lui permet de glaner ses proies au sein de la végétation arborée.

La sélection des territoires de chasse dépend étroitement des cavités présentes sur le site, un nombre insuffisant de gîtes entraînant la désertion par l'espèce.

 

  1. Menaces et protection

Généralement très rare, le Vespertilion de Bechstein peut cependant être localement bien représenté en France, en Allemagne ou en Slovénie.

 

Ressources