+ de critères

Chauves-souris : le Vespertilion de Natterer

Il est présent partout en Europe, sauf dans les Balkans, jusqu'en Estonie.

Le Vespertilion de Natterer
Le Vespertilion de Natterer © P. Favre
  1. Description

Nom latin : Myotis nattereri

De taille moyenne, sa coloration très claire (dos gris-clair et ventre blanc), son pelage soyeux, son museau rose, ses oreilles et son patagium gris-brun, sont autant de critères typiques de l'espèce.

La forme de ses oreilles est elle aussi caractéristique. Elles sont très claires, très larges à la base, donnant à la tête de l'animal une forme aplatie. Les vaisseaux sanguins apparaissent nombreux par transparence.

Risque de confusion : Vespertilion à oreilles Echancrées, Vespertilion de Bechstein, Vespertilion de Capaccini.

 

  1. Habitat

Malgré son statut mal connu, le Vespertilion de Natterer a un préférendum forestier.

On le trouve aussi aux abords de zones humides, de bois, de parcs, et d'agglomérations.

Allant jusqu'à 2000 m d'altitude, les colonies occupent des arbres creux, ou des nichoirs, plus rarement des bâtiments (fissures, ou greniers). On les trouve aussi régulièrement sous les ponts.

Enfin, les quartiers d'hiver sont dans les galeries, les grottes, les caves.

 

  1. Comportement

Espèce sédentaire, les colonies rassemblent au printemps entre 20 et 80 femelles.

Les femelles mettent bas fin juin un seul petit. Leur mobilité importante entraîne parfois des changements de gîtes fréquents (une à deux fois par semaine).

Les animaux rejoignent leur gîte d'hibernation à partir d'octobre.

 

  1. Régime alimentaire

De son vol lent, le Vespertilion de Natterer chasse à faible hauteur, à la nuit tombée, et peut faire du sur-place.

Ses ailes étroites lui permettent de chasser dans des espaces restreints.

Spécialiste de la forêt, il recherche des diptères à proximité de l'eau (mares, ruisseaux).

D'autres proies (des araignées) suggèrent que l'espèce chasse parfois au sol, ou capture ses proies directement sur le feuillage.

 

  1. Menaces et protection

Si son statut est peu connu, il fait certainement partie des espèces les plus menacées en forêt. 

 

Ressources