+ de critères

actu Remise de prix de l'opération "arbre de l'année 2011"
25/11/11

L'arbre de l'année 2011 a été dévoilé lors d'une cérémonie organisée à l'Unesco, le 24 novembre, dans le cadre de l'Année internationale des forêts. Cette opération a été créée par Terre Sauvage, en lien avec l'ONF et de nombreux partenaires rassemblés pour l'occasion (La Fondation Yves Rocher, la LPO, les Scouts et Guides de France, les magazines Notre Temps, Wapiti et Terre Sauvage, ainsi qu’Ushuaïa TV).

Illustration
Prix du jury de "l'arbre de l'année 2011" © Emmanuel Boitier / Terre Sauvage

500 candidatures, 26 nominés, et 2 arbres récompensés

Organisée en deux phases, l'opération a tout d'abord recueilli 500 candidatures émanant de familles, de lycées, de communes, d'associations, de groupes scouts. Suite à une première sélection, les 26 arbres représentatifs de chacune des régions françaises retenus ont été présentés sur le site internet de l'événement, où le public a pu voter pendant deux mois pour son favori.

 

  • Dans cette catégorie "Prix du public", c'est "l'arbre girafe" qui s'est distingué, obtenant la majorité des 20.000 votes comptabilisés.

    Ce chêne pédonculé de la commune de Fouesnant (Bretagne) a été supporté par toute une équipe qui fait un travail admirable autour de cet arbre, en particulier avec les enfants et les personnes handicapées.

    Le jury s'est ensuite réuni pour recevoir les candidats représentant les 26 arbres et couronner un vainqueur en s'appuyant sur trois critères : la beauté de l'arbre, son potentiel de biodiversité, et le lien entre son histoire et celle des hommes.


  • Le "Prix du jury", dévoilé le 24 novembre par Didier van Cauwelaert, président du jury, est revenu au pistachier lentisque de Ghisonaccia (Haute Corse). Cet arbre doit son existence à l'amour d'Elise Inversin qui commencera par le découvrir en nettoyant son maquis alors qu'il était submergé aux deux tiers de gravats. Plus tard, lors d'un incendie, elle dira aux pompiers venus protéger sa maison : "Occupez-vous d'abord de l'arbre, une maison ça se reconstruit !"

Primés et plantés dans un lieu symbolique

L'ONF, la Ligue pour la protection des oiseaux ainsi que les Scouts et Guides de France se retrouveront pour planter ensemble un nouvel arbre de l'espèce des lauréats, dans un lieu symbolique.

Un rejet du pistachier lentisque et un chêne seront plantés à l'Hôtel de Roquelaure, siège du ministère de l'Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement.

Sur proposition d'Hervé Gaymard, président du Conseil d'administration de l'ONF, la commune de Fouesnant abritera un chêne qui grandira sous la protection des esprits bretons.


Les arbres s'exposent sur les grilles de l'Unesco jusqu'au 6 janvier 2012

Pour présenter au plus grand nombre les 26 arbres et groupes qui les ont proposés au concours, le photographe de Terre Sauvage, Emmanuel Boitier, est allé à leur rencontre. Il en est revenu avec une moisson d'images et d'histoires qui font l'objet d'une exposition de photographies commentées sur les grilles de l'Unesco jusqu'au 6 janvier 2012.

Un 27ème arbre complète l'exposition, en tant qu'invité de l'année. C'est un chêne millénaire, planté en Palestine, dans la propriété familiale de Leïla Shahid.


L'ONF
Ressources