+ de critères

Retour sur... Comité scientifique de l'ONF : ressources génétiques, documentation connectée, stratégie et innovation… un menu d’automne complet !

Composé de quinze membres nommés pour quatre ans, le Comité scientifique de l’ONF est une instance de réflexion, de proposition et d’évaluation qui se réunit environ deux fois par an. Des chercheurs et des acteurs techniques qui composent ce Comité, l’ONF attend qu’ils apportent des analyses et messages indépendants, critiques et ouverts sur l’état des débats scientifiques actuels. Compte-rendu de la séance d'automne qui s'est tenue le 24 octobre.

Illustration
© DR / ONF

A la faveur du nouvel accord-cadre signé avec l'INRA en février 2017, l'ONF devient cette année pour la première fois partie prenante d'une unité mixte de recherche. En effet, l'équipe ONF du conservatoire génétique des arbres forestiers, qui est accueillie depuis sa création en 1996 par l'INRA Val-de-Loire (avec le statut d'unité sous contrat), est entrée dans l'unité mixte de recherche BIOFORA (biologie intégrée pour la valorisation de la diversité des arbres et de la forêt, UMR 0588).

Valorisation des ressources génétiques

Cette unité mixte entre l'ONF et l'INRA s'intéresse à la valorisation des ressources génétiques forestières en vue d'une production durable de bois dans un contexte changeant, de l'échelle de l'arbre à celle des populations gérées. L'UMR comporte un pôle opérationnel pour répondre aux questions pratiques de gestion des ressources génétiques, qu'il s'agisse de conservation, de valorisation ou d'amélioration. L'intégration des équipes INRA et ONF permet de couvrir l'ensemble du continuum qui s'étend de la production de connaissances au développement, en passant par l'ingénierie scientifique. La présentation de l'UMR a été assurée par Brigitte Musch, directrice adjointe d'unité, et membre du département RDI de l'ONF.

La fonction documentaire de l’ONF, un enjeu stratégique

Après un retour sur les 50 ans d'évolution des services de documentation de l'ONF, Sophie Cornu (responsable du service « documentation » au sein du département RDI de l'ONF) a présenté le projet pour la période 2016-2020.
Dans le contexte de l'évolution rapide des nouvelles technologies de l'information et de la communication, ce projet se projette sur trois axes :
  • une bibliothèque numérique accessible à tous
  • une bibliothèque mutualisée pour réunir les ressources bibliographique de l'ONF
  • une bibliothèque connectée aux outils internes et vers l'extérieur.

Le comité a souligné l'importance stratégique de la fonction documentaire en cette période d'information surabondante et de tension sur les ressources humaines, et a souhaité que la réflexion sur la mise en réseau des moyens entre instituts forestiers soit reprise, sans écarter l'ambition de créer un portail de la documentation forestière.

L’innovation, levier pour la transition écologique et énergétique

Marie-Anne Clerc (directrice économique, financière et des systèmes d'information - DEFSI) a présenté la démarche stratégique qu'entreprend l'ONF pour devenir un acteur majeur de la transition écologique et énergétique, capable d'équilibrer ses recettes et ses dépenses. L'innovation est un levier majeur au service de cette transformation et Stéphane Godard (responsable innovation à la DEFSI) a exposé le projet visant à promouvoir et à organiser l'innovation. Il s'agit de développer la capacité de l'ONF à innover en flux continu tant dans les modes opératoires métiers que dans l'offre commerciale et le management, au bénéfice des collaborateurs et des clients. Cette transformation passe par la mise en place d'un nouveau processus de création de solutions innovantes passant par des phases intermédiaires d'expérimentation ou de prototypage des solutions (amélioration cycle après cycle) jusqu'à la diffusion auprès du public cible.

Création d’un Lab Innovation

Ce processus doit pouvoir disposer d'une gouvernance, être soutenu par les managers et s'adresser à l'ensemble des collaborateurs. Les personnels sont appelés à être force de proposition mais aussi acteurs du développement des idées ou pistes retenues. De façon générale, le projet vise à développer une culture de l'innovation dans toutes ses dimensions.

Les premiers chantiers envisagés sont la création d'un « Lab Innovation » permettant de soutenir les projets d'innovation des directions centrales et territoriales à travers l'apprentissage de pratiques d'innovation (créativité, exploration des usages, prototypage rapide, etc.). Il s'agit également de lancer une démarche d'innovation participative (avec le lancement d'un challenge à la clef d'ici fin 2019) pour embarquer et développer le potentiel d'intelligence collective des collaborateurs, soutenir le partage des expériences, la dissémination des connaissances et pratiques via des communautés d'innovation.

Ces exposés, salués comme très novateurs par le Comité scientifique, ont soulevé de nombreuses questions et quelques suggestions comme celle consistant à mieux mettre en valeur l'attention portée aux dynamiques sociétales, de stimuler l'innovation « bottom up », ou encore de préciser l'articulation du dispositif avec la formation et la gestion des ressources humaines en général. Le comité scientifique a manifesté son intérêt pour participer à la démarche.


L'ONF
Ressources