+ de critères

Questions à... Odile Gauthier, directrice du Conservatoire du littoral

Ce jeudi 6 septembre, l’Office national des forêts et le Conservatoire du littoral signent une convention de partenariat en faveur de la conservation et de la mise en valeur des sites littoraux. Odile Gauthier, directrice du Conservatoire du littoral, explique les enjeux de cette collaboration.

À quels objectifs répond la signature de cette convention entre le Conservatoire du littoral et l’ONF ?

Le Conservatoire du littoral et l'Office national des forêts veillent tous deux sur 20% du linéaire côtier français. Aujourd'hui, environ 10% du domaine du Conservatoire est constitué de forêts gérées par l'ONF, qui œuvre aussi en qualité de conseiller technique dans le cadre de l'application du régime forestier. Avec cette convention de partenariat, nous entendons renforcer la synergie entre nos deux établissements en matière de préservation du littoral. Il s'agit aussi de clarifier un certain nombre de dispositifs administratifs et d'aboutir ensemble à la définition d'une vision commune en matière de gestion des forêts domaniales littorales et des terrains du Conservatoire du littoral.

Quelles actions seront mises en place ?

Nous souhaitons notamment expérimenter de nouvelles pratiques de gestion sylvicole sur les sites appartenant au Conservatoire du littoral. L'objectif est de tendre vers une plus grande prise en compte de la biodiversité en réservant une place significative à la naturalité en forêt. Autrement dit, laisser vieillir les arbres et garantir la diversité des stades de maturité. 20% de surfaces en gestion naturelle non dirigée, donc sans intervention humaine, seront identifiées. D'autres innovations seront développées, notamment autour de la question de l'adaptation au changement climatique. Favoriser les espèces endémiques et la mixité des essences, déployer des méthodes douces d'exploitation afin de ménager les sols..., telles sont quelques-unes des actions que nous souhaitons mener ensemble.

 

 


L'ONF
Ressources