+ de critères

Interview « L’ONF gère les forêts et les fait aimer »

La communauté de communes Retz-en-Valois est partenaire du festival Branche & Ciné organisé par l’ONF. Entretien avec son président Alexandre de Montesquiou.

Illustration
Alexandre de Montesquiou, président de la communauté de communes Retz-en-Valois

ONF : Pourquoi avoir choisi de vous associer au festival Branche & Ciné ?

Ce festival est avant tout l'illustration de notre partenariat avec l'ONF. C'est une opportunité d'apporter un autre regard sur la forêt, mais aussi d'offrir à tous la possibilité de s'intéresser au cinéma. La forêt fait partie du bien commun. La plupart des habitants de notre territoire ont un lien très fort avec les 13 000 ha de la forêt de Retz : ils s'y promènent, ils y cueillent des champignons, ils y chassent, ils y travaillent... Aujourd'hui, nous leur offrons la possibilité de vivre une expérience inédite avec ce festival, événement culturel majeur dans notre territoire. C'est aussi l'occasion pour nos concitoyens de découvrir que l'ONF n'est pas là simplement pour gérer les forêts, mais aussi pour les faire aimer.

ONF : Si vous deviez décerner la palme d'or à un film évoquant la forêt ?

Cela dépend de ce que l'on recherche. Si l'on cherche une forêt protectrice, réconfortante, je dirais Bambi. Si on aime plutôt les ambiances magiques et fantastiques, je choisirais plutôt La compagnie des loups. J'aimerais aussi évoquer La forêt d'émeraude, qui est au programme de Branche & Ciné. Ce film est intéressant d'un point de vue écologique notamment, car il donne à réfléchir sur l'avenir de la civilisation.

ONF : Ce festival s'inscrit-il dans un partenariat de long terme avec l'ONF ?

La forêt est un élément essentiel de notre territoire pour tout ce qu'elle représente. Elle est avant tout une source de production et d'emplois, mais aussi un lieu de tradition avec la chasse, de tourisme que l'on souhaite mettre en avant, sans oublier son rôle de véritable poumon vert. L'ONF est donc un acteur essentiel de proximité. Depuis 2015, nous avons multiplié nos relations avec l'Office, notamment dans le cadre de la mise en valeur du circuit de la guerre 1914-1918 en forêt, ou encore pour la reconstitution de la tour d'observation du général Mangin, d'où a été menée l'offensive décisive du 18 juillet 1918, et demain pour le balisage de la route européenne d'Artagnan. Nous souhaitons poursuivre ces partenariats touristiques avec l'ONF et développer également d'autres types de collaboration à enjeux, tels que la lutte contre les décharges sauvages en forêt.


L'ONF
Ressources