+ de critères

actu Comptage nocturne des grands animaux sur le massif de Fontainebleau
16/03/18 Ile-de-France (Seine-et-Marne), à Fontainebleau

C'est une opération qui revient chaque année sur le massif de Fontainebleau. A la fin de l’hiver, l’ONF procède à un comptage nocturne des animaux, un travail indispensable demandant une grande attention.

Illustration
© ONF

Tous les ans en mars, l'ONF recense les grands animaux sur le massif de Fontainebleau, en collaboration avec la Fédération de la chasse de Seine-et-Marne et l'aide de nombreux bénévoles.

Ces suivis nocturnes s'effectuent lorsque les animaux sont en hardes et la végétation encore basse, laissant une bonne visibilité.

Equipés de cartes, projecteurs et carnets de bord, les volontaires sillonnent la forêt en voiture à allure très réduite (10 km/h) à la recherche des cerfs, chevreuils, biches, renards et autres sangliers.

L'indice nocturne d'abondance (INA) n'est pas une opération anodine. Les relevés s'appuient sur un protocole scientifique précis, réalisé avec des itinéraires réguliers, effectués à l'identique tous les ans. Minutieusement quadrillée, la forêt de Fontainebleau compte 10 tronçons, entre 20 et 40 km, parcourus 5 fois durant le mois de mars.

En pratique, chaque équipage se compose d'un chauffeur, accompagné d'un copilote qui assure le bon suivi du tracé puis note les espèces observées. A l'arrière se trouvent deux personnes munies de projecteurs puissants pour éclairer les abords du trajet emprunté. Elles comptent les animaux, dont les yeux brillent au passage du champ lumineux, puis les identifient.

Bien que l'INA corresponde au nombre d'animaux observés, il ne permet toutefois pas de connaître précisément la population totale. Les données recueillies indiquent une tendance de l'évolution du nombre d'animaux, en particulier les grands cervidés.

L'indice nocturne est l'un des indicateurs de changement écologique mis en œuvre sur le massif permettant aux forestiers d'établir un plan de chasse annuel.

La population des grands animaux en quelques chiffres

Sur la forêt domaniale de Fontainebleau, les populations d'ongulés sont évaluées avant la période de naissance, en début de saison, entre 650 et 750 cerfs et biches puis 400 chevreuils.

Concernant les sangliers, les effectifs représentent actuellement 800 à 900 animaux pouvant atteindre les 1.400 à 1.500 en septembre. Leur population varie considérablement d'une année sur l'autre en fonction de l'abondance de nourriture. De fait, les fortes glandées se traduisent généralement par des reproductions abondantes.

 


En forêt
Ressources