+ de critères

En savoir plus Cueillettes de champignons : oui, mais avec modération !

Temps humide, températures encore assez douces, l’automne est la saison par excellence des champignons ! Vous êtes d’ailleurs nombreux à vous rendre en forêt pour cueillir cèpes, bolets, girolles … Avant de partir, on vous donne quelques conseils pour une cueillette raisonnée et respectueuse de la forêt.

Cueillette de champignons
© istock

Des cueillettes raisonnées

Le saviez-vous ? En théorie, la cueillette de champignons doit être soumise à autorisation préalable du propriétaire (articlce 547 du Code civil). Cependant, elle reste tolérée en forêt domaniale si :

  • Elle reste dans le cadre d'une consommation familiale,
  • Les prélèvements sont raisonnables et n'excèdent pas 5 litres.

 

Nos conseils pratiques

Enfant avec panier
© istock
  • Equipez-vous d'un panier, les champignons sont fragiles et pourraient s'abîmer et s'écraser s'ils sont transportés dans un sac plastique,
  • Cueillez des champignons de taille adulte et en bon état, laissez sur place les plus petits ainsi que les vieux ou ceux qui sont abîmés,
  • Coupez les champignons avec un outil coupant, sans les arracher,
  • Séparez les espèces connues de celles que vous ne connaissez pas,
  • Laissez sur places les champignons non comestibles, sans les abîmer.

Dernier conseil et non des moindres, si vous ne savez pas si un champignon est comestible ou non, demandez l'avis d'un spécialiste, pharmacien et/ou mycologue pour l'identifier. Avec près de 3 000 espèces en France, nous vous incitons à la plus grande prudence. Avec tous ces conseils, vous voilà prêts pour de belles cueillettes automnales, raisonnées et respectueuses de la forêt !

Attention : au-delà de 5 litres, la cueillette devient frauduleuse

Une cueillette excessive peut donner lieu à de lourdes sanctions :

  • entre 5 et 10 litres, le prélèvement est passible d'une amende de 135 € (article R163-5 du Code forestier),
  • au-delà de 10 litres, il s'agit d'un délit passible de 3 ans d'emprisonnement et 45 000 € d'amende (articles 311-3 du Code pénal et L163-11 du Code forestier).

 


Loisirs en forêt
Ressources