+ de critères

actu La cédraie du Petit Luberon, un patrimoine à valoriser et à protéger
20/04/17 Provence-Alpes-Côte d'Azur (Vaucluse)

Dans le Petit Luberon, en forêt communale de Lacoste, un chantier d’exploitation de cèdre s’est déroulé au mois de mars. Ce chantier, réalisé en collaboration avec la mairie, a été piloté par l’Office national des forêts.

© ONF
La forêt de cèdres du Luberon accueille chaque année des milliers de visiteurs. Elle rayonne aussi sur le plan économique : le Vaucluse est le 1er producteur de bois de cèdre en France, et la France est le 1er producteur mondial. Ainsi, ce coin de nature exceptionnel participe activement à l'économie vauclusienne.

En effet, les 350 m3 de bois qui ont été prélevés lors du chantier seront valorisés localement par des entreprises de proximité comme la menuiserie de Laurent Bégnis et la scierie La Bernadette de Villars. Triés méticuleusement en trois catégories selon des critères de qualité (densité, rectitude, conicité, présence de nœuds, etc.), les bois seront vendus en lots homogènes.

Le chantier a été supervisé par Georges Ducos et Gilles Plauche, deux techniciens forestiers territoriaux de l'ONF. Les bois exploités par l'entreprise locale Gervanosi (Caseneuve), avec qui l'ONF travaille régulièrement, resteront sur la placette pendant un mois, attendant patiemment d'être attribués à ces différents acheteurs.

Cette coupe d'amélioration, au bénéfice des plus beaux arbres, a pour but de régénérer les parcelles de cèdres vieillissants. En effet, la cédraie du Petit Luberon, plantée aux alentours de Bonnieux, Ménerbes et Lacoste à partir de graines importées d'Algérie dans les années 1861, arrive à maturité. Mais pas d'inquiétude, les premiers arbres issus du premier ensemencement, survivants de l'incendie de 1952, ont été identifiés et en aucune façon il a été envisagé de couper ces témoins d'une époque fondatrice.

Connaitre le cèdre du Petit Luberon

Illustration
© ONF

ONF Midi-Méditerranée
Ressources