+ de critères

actu Bercé : l'ONF et les associations naturalistes locales s’associent pour renouveler le vallon de l’Hermitière
01/03/17

Au cœur de la forêt de Bercé, le vallon de l’Hermitière est bien connu par les naturalistes locaux pour sa biodiversité liée à la présence de vieux arbres. Il fait de longue date l’objet d’une attention et d’un traitement particulier de la part des équipes de l’ONF. Convaincus de la nécessité d’entamer le renouvellement de ces peuplements anciens, tous se sont associés pour assurer cette régénération tout en préservant la biodiversité exceptionnelle.

  • Un plan de renouvellement et des mesures de protection définis en concertation

Hêtres et chênes régénérés sous le règne de Napoléon 1er, vers 1807, arrivent en fin de vie. Il est temps de penser à la génération future.

Comme toutes les vieilles futaies, le vallon est aussi un formidable réservoir pour la biodiversité. Des principes de préservation ont été définis en concertation étroite avec les naturalistes : période d'exploitation limitée pour ne pas déranger les chauves-souris et les rapaces ; coupes réalisées par petits bouquets et étalées sur plusieurs années (voir carte ci-dessous), identification d'un ilot où les arbres seront conservés jusqu'à leurs écroulements au sol.

Le vallon a fait l'objet d'investigations poussés pour comprendre son fonctionnement écologique et définir les axes de circulation de la biodiversité. Cela a permis de mettre en place une stratégie de renouvellement avec Sarthe nature environnement et les forestiers épaulés par les experts nationaux des réseaux naturalistes de l'ONF.

Ainsi, 13 hectares seront régénérés par petit bouquet d'ici 2026 plutôt que le bloc de 16 hectares initialement programmé par le plan de gestion qui définit la gestion jusqu'en 2026. L'objectif : préserver les corridors écologiques en réduisant l'impact des exploitations à venir sur les espèces présentes.

Dans le même temps il a été décidé de définir un ilot de sénescence en forêt de Bercé de plus de 2 hectares. Un ilot de sénescence est un "groupe d'arbres laissé en évolution libre sans intervention humaine et conservé jusqu'à son terme physique, c'est-à-dire jusqu'à l'effondrement des arbres".

Chaque année, un suivi sera effectué pour s'assurer que l'impact des coupes de régénération sur l'environnement du vallon est limité.

La définition de chaque bouquet a fait l'objet d'une collaboration étroite avec les naturalistes locaux.

Le marquage des bois à récolter dans le premier bouquet d’arbres à régénérer a été réalisé avec les naturalistes et forestiers de l’ONF.

Illustration
La régénération des 13 ha du Vallon s’effectuera sur plusieurs années (jusqu’en 2026), par petits bouquets de peuplements pour préserver le plus efficacement possible les corridors écologiques, notamment empruntés par les chiroptères

En forêt
Ressources