| 
More criterions

Back to previous page

  • Send to a friend

Littoral : premier bilan après la tempête hivernale du 11 janvier
26/01/16
Poitou-Charentes (Charente-Maritime)

La forêt domaniale de La Coubre et la forêt du Conservatoire du littoral des Combots d’Ansoine font partie des rares massifs impactés par l’épisode tempétueux du 11 janvier, premier gros coup de vent de l’année.

Illustration
© ONF Cartographie extraite du rapport à l'attention des services de l’Etat sur les dégâts et les mesures prises par l’ONF

L'ONF établit rapidement des descriptifs précis des impacts des tempêtes. Cette réactivité est essentielle pour organiser et mettre en œuvre, au plus tôt, les travaux de remise en état : mise en sécurité des falaises créées par la tempête, enlèvement des arbres déstabilisés par le recul du trait de côte, mise en place rapide d'une stratégie pour piéger le sable et ré-engraisser la dune.

« Nos équipes sur le littoral sont spécialisées pour suivre les mouvements dus aux tempêtes, mais aussi les épisodes de répit d'érosion, voire de ré-engraissement. Ces respirations de la dune, qui se produisent à la belle saison, sont moins spectaculaires et moins médiatisées que les érosions, et pourtant elles sont de très grande importance car elles donnent des indications à long terme sur le rythme de la montée des océans » explique Valentin Méterau, pilote du pôle Littoral de l'ONF Centre Ouest Auvergne Limousin.

Les dégâts font état de reculs ponctuels de 23 m par rapport au dernier relevé réalisé fin octobre 2015. A cause de l'érosion, la falaise dunaire vive laissée par l'océan atteint jusqu'à 20 m par endroit. Quelques arbres sont tombés sur la plage, mais très peu compte tenu des travaux d'anticipation de l'érosion qui avaient été réalisés.


ONF Centre Ouest Auvergne Limousin
Zope 3